1 On peut encore être anti-play-offs après les PO magnifiques qu'on a vécus la saison passée ?
...

1 On peut encore être anti-play-offs après les PO magnifiques qu'on a vécus la saison passée ? Les play-offs restent une aberration. Sous prétexte qu'il y a eu du suspense, on devrait raisonner autrement ? Non. On ne peut pas dire qu'il y ait eu beaucoup de spectacle. On ne peut toujours pas dire que le niveau de jeu a augmenté grâce au système des play-offs. Au contraire, je pense que ce système contribue à un nivellement progressif vers le bas. Il y a six équipes sur seize qui s'y retrouvent, mais quid des autres ? On a plein de clubs qui terminent leur saison en mars, et les play-offs 2, pour les avoir joués, je peux te confirmer que c'est mortel. Le niveau ne vole pas haut. Mais la saison suivante, les meilleures équipes affrontent des joueurs qui n'ont pas joué à un bon niveau la saison précédente, donc le niveau général diminue. Le titre doit revenir à l'équipe qui a été la plus régulière pendant toute la saison, point à la ligne. 2 La nouvelle saison va commencer avec 12 entraîneurs belges sur 16, c'est presque du jamais vu. Tu trouves que c'est une bonne chose alors que les deux meilleurs entraîneurs de la saison passée étaient un Croate et un Portugais ? Plus que les nationalités, je retiens qu'on fait de plus en plus confiance à la jeune génération. Ivan Leko m'a bluffé. Et Philippe Clement a aussi été une éclaircie. Ils n'ont pas froid aux yeux, ils apportent des idées nouvelles, leur foot est fait de prise de risques. La trajectoire de Clement est intéressante dans le sens où il a décidé d'apprendre d'abord son métier dans l'ombre d'un entraîneur confirmé, Michel Preud'homme. Comme Zinédine Zidane l'a fait au Real, en travaillant dans l'ombre de Carlo Ancelotti notamment. Il y a des jeunes coaches qui visent directement très haut et qui se brûlent les ailes, lui a raisonné autrement. 3 Est-ce que le Bruges d'Ivan Leko a des chances d'être moins ridicule que le Bruges de Michel Preud'homme en Ligue des Champions ? Avec le noyau actuel, non. Bruges doit se renforcer pour pouvoir espérer quelque chose, c'est clair. Et il y a quelques joueurs qui doivent absolument rester, parce que sans eux, ce serait encore plus compliqué. Wesley, par exemple. On a vu que quand il ne marquait plus, c'était délicat. Hans Vanaken éblouit en championnat de Belgique, mais dès que ça accélère un peu, il a du mal. C'est aussi une équipe qui a été fort dépendante d'Anthony Limbombe. Quand il n'a plus joué, ça a été moins bien. Mais personne ne peut garantir à coup sûr qu'il va rester. Et puis il faut bien sûr un gardien fiable. 4 Michel Preud'homme doit être champion avec le Standard pour justifier qu'il méritait de remplacer Ricardo Sa Pinto. Mission impossible ? Faire mieux que Sa Pinto, ça me paraît pratiquement impossible ! Mais je suppose que la direction va tourner la situation à sa manière si le Standard n'est pas champion, qu'elle se retranchera derrière le " plan à long terme " qui a été communiqué. Sur la longueur, je pense que Preud'homme peut faire mieux que Sa Pinto, je veux dire par là que le Portugais a été brillant sur quelques semaines seulement. Tellement brillant qu'il est parvenu à signer un bilan qui a quand même quelque chose d'un petit miracle. Dans le futur, il s'agira de ne plus se faire peur, de ne plus jouer sa saison sur une mi-temps d'un match à Ostende ! Il faudra aussi que des choses soient clarifiées. Quel va être le rôle exact de Preud'homme ? J'ai bien peur que l'équilibre dans le club soit un peu bancal. Un entraîneur doit pouvoir être recadré. Mais qui sera là pour recadrer l'entraîneur Preud'homme ? Il est aussi dans le conseil d'administration et il est le grand patron sportif du club. C'est spécial. C'est un fonctionnement unique et j'ai des doutes sur l'efficacité. 5 Qu'est-ce qu'Anderlecht peut viser en faisant ses courses à Ostende ? Ce n'est pas ce qui nous avait été annoncé, en tout cas. La direction avait dit qu'elle voulait un noyau complet pour la mi-juin, histoire d'avoir une préparation tranquille. Mais on voit que quelques dossiers sont beaucoup plus compliqués que prévu. Je ne peux pas m'imaginer que le marché d'Anderlecht soit déjà fini. S'ils veulent concurrencer Bruges et le Standard, il faut une injection de qualité derrière, au milieu et devant. Et ils ne peuvent pas se permettre d'être ridicules en Coupe d'Europe.