Mons a signé l'exploit du récent week-end en enlevant la totalité de l'enjeu au FC Malinois: 2-3. Il s'agissait de la première défaite de la saison de l'ogre de la D2. Les Dragons ont retrouvé un bon rythme de croisière après une période délicate.
...

Mons a signé l'exploit du récent week-end en enlevant la totalité de l'enjeu au FC Malinois: 2-3. Il s'agissait de la première défaite de la saison de l'ogre de la D2. Les Dragons ont retrouvé un bon rythme de croisière après une période délicate.Thierry Pister: J'ai toujours dit que mon groupe ne manquait pas de qualités mais que tout devait se mettre en place. Tout le monde ne l'a pas compris. Il y a eu des remous mais j'ai apprécié la confiance qui m'a été manifestée. Tout le monde est à sa place, je m'occupe de mon équipe, c'est ce qui compte. Et, au fil de la semaine, j'ai senti que ce groupe avait envie de signer un truc à Malines. Il y a longtemps que je sais que mes joueurs ont les moyens d'élever la qualité de leur jeu à un niveau intéressant et surtout performant. A Malines, Mons a mieux cerné des ambitions légitimes tout en relançant l'intérêt du championnat. Quelle fut la clef de votre succès à Malines?Nous avons étonné le leader malinois en le prenant tout de suite à la gorge. Mons voulait gagner et les hommes de Barry Hulshoff ne s'attendaient pas à un tel début en fanfare. En général, on aborde les matches au sommet via un bon quart d'heure d'observation de l'adversaire. Mons a ouvert la marque mais quand Malines a égalisé, mes hommes sont repartis pour marquer, pour gagner le match. Malines a égalisé deux fois mais l'AEC a chaque fois donné le coup de rein nécessaire pour gagner. Il y a peu, j'avais apprécié le succès contre Visé car la priorité était le résultat. Cette fois, Mons a ajouté la manière à l'efficacité.Malines ne semble plus hors portée...Les autres clubs ont décodé son style de jeu. Malines a besoin de souffler après cinq matches nuls et une défaite. Si nous gagnons notre match de retard, le handicap sera réduit à sept points. Nous n'aurons droit qu'à une petite trêve hivernale et tout recommencera très vite en janvier. Ce break ne devrait dès lors pas du tout avoir un impact sur notre courbe de progression. En visant haut, on peut toujours ennuyer Malines, profiter d'un passage à vide du favori, et bien nous placer dans les sièges qui offrent le droit de prendre part au tour final. J'ai toujours dit que Mons devait au moins prendre part à cette épreuve cette saison. Tout peut basculer très vite avec la victoire à trois points: on l'a prouvé à Malines. (P.Bilic)