Alors que Zdenek Stybar, blessé au genou, est sur la touche jusqu'à la Noël, la concurrence pour nos crossmen devrait venir des Pays-Bas. Le champion national Lars Boom a effectué ses débuts dimanche à Leudelange, au Luxembourg, et s'est imposé. L'ancien champion du monde retrouvera les circuits belges le week-end prochain, pour la première fois depuis le cross d'Oostmalle, en février 2009.
...

Alors que Zdenek Stybar, blessé au genou, est sur la touche jusqu'à la Noël, la concurrence pour nos crossmen devrait venir des Pays-Bas. Le champion national Lars Boom a effectué ses débuts dimanche à Leudelange, au Luxembourg, et s'est imposé. L'ancien champion du monde retrouvera les circuits belges le week-end prochain, pour la première fois depuis le cross d'Oostmalle, en février 2009. Boom, qui fêtera ses 25 ans à la fin du mois, a clôturé sa deuxième saison sur route avec un succès mitigé. Il s'est adjugé le prologue de Paris-Nice, le GP Jef Scherens et il a achevé son premier Tour. Le coureur Rabobank reste sur une longue saison, qui a duré jusqu'au Mondial de Geelong. " Pourtant, mes sensations à l'entraînement sont étonnamment bonnes ", confie Boom. " Evidemment, après le Mondial, je ne suis pas resté inactif. Depuis le stage de Rabobank au Cauberg, fin octobre, je m'entraîne à fond. Derrière le vélomoteur, j'ai exercé ma vitesse et ma souplesse. Tous les mercredis, j'avais des exercices spécifiques de cross. "L'hiver dernier, Boom n'a roulé que deux cyclocross. Il a terminé 22e à Sint-Michielsgestel avant de surprendre tout le monde, la semaine suivante, au championnat des Pays-Bas. " Cette saison, sept épreuves figurent à mon agenda. En Belgique, j'ai un contrat avec les organisateurs d'Overijse, Anvers, Heusden-Zolder, Loenhout et Baal. " Le cyclocross n'est pourtant pas redevenu important pour Lars Boom. " Non, c'est une manière de rester actif et de passer un bon hiver. Je n'ai absolument pas besoin de renouer avec la victoire, même si je cherche délibérément la confrontation avec les meilleurs pour m'endurcir. Je veux signer un bon printemps sur route, à commencer par le Circuit Het Nieuwsblad. " Dimanche, Boom sera dans la boue du cross des cross, l'épreuve d'Overijse, qu'il a remportée en 2005 suite au déclassement de Bart Wellens. " Je refuse d'effectuer un quelconque pronostic. Tout dépendra de mon départ ", selon Boom, qui doit démarrer en fin de peloton, faute de points UCI. " Je veux simplement me montrer sous un bon jour à Overijse. Je ne pense pas pouvoir déjà me mesurer à Sven Nys ni à Niels Albert. Le premier a signé la prestation de l'année au Koppenberg et le second a été très impressionnant à Coxyde. Peut-être mon heure viendra-t-elle plus tard. Je dois faire preuve de patience. " Boom est devenu un crossman occasionnel mais il sera certainement le grandissime favori au championnat des Pays-Bas, le 9 janvier, ce qui en dit long sur la situation du cyclocross dans son pays. " Mais cela va changer ", estime Boom. " Rabobank a une bonne équipe off-road. On y effectue de l'excellent travail. Lars van der Haar a été sacré champion d'Europe en Espoirs. C'est de bon augure pour l'avenir. " BENEDICT VANCLOOSTER