Lierse-La Louvière 0-1. But de Benoît Thans. Non, il n'y a pas d'erreur. Astuce! C'était vendredi soir. En Réserve. Les foudres de Daniel Leclercq se sont abattues sur la tête du Liégeois. Ce que le technicien français avait lourdement sous-entendu à Genk s'est réalisé. L'entraîneur se refuse au moindre commentaire. A la demande de savoir pourquoi il a ainsi écarté son gaucher, il a répondu en commentant le remplacement de... Buelinckx par Dias! Ponctuant cette explication par un incroyable ...

Lierse-La Louvière 0-1. But de Benoît Thans. Non, il n'y a pas d'erreur. Astuce! C'était vendredi soir. En Réserve. Les foudres de Daniel Leclercq se sont abattues sur la tête du Liégeois. Ce que le technicien français avait lourdement sous-entendu à Genk s'est réalisé. L'entraîneur se refuse au moindre commentaire. A la demande de savoir pourquoi il a ainsi écarté son gaucher, il a répondu en commentant le remplacement de... Buelinckx par Dias! Ponctuant cette explication par un incroyable -J'espère avoir répondu à votre question? A sa manière, il possède une sérieuse dose d'humour glacial, le Druide! Pour sa part, Jean-Claude Verbist apprend: "C'était prévisible. Daniel Leclercq a ses raisons. Il m'en a fait part. Je lui donne raison". En coulisses, il serait reproché à celui qui était encore un héros, il y a seulement quelques semaines, de créer une ambiance néfaste. Négative. De comploter et de former des clans. En admettant que tel soit le cas, ce qui est loin d'être avéré faute de témoignages fiables, dans quel but? Un ragot a parcouru le Tivoli, laissant sous-entendre que Thans pourrait remplacer Jean-Claude Verbist au poste de manager. Le duo Verbist-Leclercq en aurait-il pris ombrage? Un autre canard a sous-entendu que le même Thans serait le successeur de Leclercq si celui-ci sautait. Troisième version, Benoît Thans vivrait mal la venue de joueurs français, qui lui feraient perdre de l'importance aux yeux de l'entraîneur. Benoît, quant à lui ne comprend pas et réfute tout d'un bloc. Se bornant à dire: "Je suis persuadé que certaines personnes ont colporté des médisances me concernant. Car pour le reste, je n'ai rien à me reprocher. J'ai toujours oeuvré pour le bien du club. Main dans la main avec Daniel Leclercq que je respecte sans nuance. Le plus grave est que j'ignore ce qui m'est reproché. Le coach ne me dit rien. Je n'ai donc pas le loisir de me défendre. Puis me défendre de quoi, à la fin? J'ai prouvé vendredi que j'étais un vrai pro. Et je continuerai à le faire. D'ailleurs si tel n'avait pas été le cas, je ne serais plus là, à 37 ans. L'entraîneur prétend que j'ai besoin de jouer pour retrouver le rythme. Très bien. Je m'en tiens à cela. Mais alors, je ne vois pas pourquoi je n'ai participé qu'aux sept dernières minutes cette semaine en match amical à l'US Centre". Un autre coin du voile, expliquant cette brutale mise à l'écart, est soulevé par Filippo Gaone: "M.Leclercq entend démontrer que nul n'est indispensable. C'est sa décision. Je la respecte". A-t-il voulu faire un exemple? Possible. Mais à terme, conserver un Benoît Thans dans son effectif sans utiliser son talent est dangereux. A bien des égards. Enfin, l'ancien joueur du RTFCL, que l'on sait proche de Marc Grosjean, dément catégoriquement un transfert possible au RFC Liége: "Je peux et veux encore jouer une saison minimum en D1. Minimum, car si je me sens en forme, je ne vois aucune raison de ne pas prolonger mon plaisir".