Le Conseil d'Etat s'est prononcé (neuf ans après les travaux !) : le Stade du Pays de Charleroi doit être démantelé. Pour la Ville, le coup est terrible. " Tonton Despiegeleer nous fait un fameux cadeau de Noël ", ironise Ingrid Colicis, l'échevine des Sports. " Il disait souvent : -Avec Despi, pas de permis. Moi, je vois une chose aujourd'hui : -Sans Despi, plus de permis. " Pour rappel, la Ville et son échevin des Sports de l'époque a...

Le Conseil d'Etat s'est prononcé (neuf ans après les travaux !) : le Stade du Pays de Charleroi doit être démantelé. Pour la Ville, le coup est terrible. " Tonton Despiegeleer nous fait un fameux cadeau de Noël ", ironise Ingrid Colicis, l'échevine des Sports. " Il disait souvent : -Avec Despi, pas de permis. Moi, je vois une chose aujourd'hui : -Sans Despi, plus de permis. " Pour rappel, la Ville et son échevin des Sports de l'époque avaient ordonné la transformation du Mambourg sans demander les autorisations nécessaires. Les riverains avaient directement répliqué devant la justice et ils viennent donc d'obtenir raison. 1. Le démontage va coûter très cher. Toute une tribune latérale doit être détruite - parce qu'elle empiète sur la voirie et qu'il n'a pas été tenu compte d'une étude d'incidence négative. Mais aussi l'étage des tribunes situées derrière les buts. Après le démontage, il restera entre 12.000 et 13.000 places dans ce stade qui en compte actuellement près du double. Et tout doit aller très vite. En effet, la cour d'appel de Liège attendait l'avis du Conseil d'Etat pour se prononcer sur le démontage. Elle va donc l'ordonner très prochainement, et à partir du jour de la décision, la Ville aura un an pour faire les travaux. L'astreinte est de 10.000 euros par jour de retard ! Après le démontage, il faudra encore adapter le stade pour qu'il reste conforme. 2. La Ville doit rembourser à la Région wallonne une partie des subsides reçus dans les années 90 pour la transformation. Elle avait reçu un peu plus de 6 millions et doit en rendre environ 2,5 millions. " C'est plus que le budget que nous consacrons à l'ensemble du sport ", affirme Colicis. 3. Il faudra aussi payer aux riverains des dommages et intérêts colossaux. " Ils sont calculés par jour à partir du premier jour du préjudice, donc en 1999. A multiplier par le nombre de riverains et ils sont nombreux. "Tout cela accélère méchamment le dossier du nouveau stade carolo. " Nous voudrions qu'il soit terminé dans les trois ans, mais c'est un délai très court. Il se construira probablement à Gosselies, la Ville amènera le terrain et une partie du financement (le reste sera payé par le privé), et il coûtera entre 70 et 100 millions. " Dernier détail : sa capacité devrait tourner autour des 25.000 places. Le projet de Coupe du Monde 2018 à Charleroi s'envole donc. " On nous impose maintenant 45.000 places, alors que c'était entre 35.000 et 40.000 au début. Ce n'est pas dans les cordes de Charleroi, surtout en devant travailler dans l'urgence. "PIERRE DANVOYE