L'Excel Mouscron a finalement survécu à sa deuxième saison, mouvementée, en D1. Il y a eu la reprise par une société étrangère d'investissements, le renvoi du directeur général, un changement de directeur sportif, d'entraîneur, un va-et-vient inouï de joueurs et une plainte d'OHL, de Saint-Trond et de Westerlo auprès de la cour d'arbitrage belge du sport, contestant l'attribution d'une licence au club. Sur le terrain, l'Excel s'est sauvé miraculeusement contre Anderlecht lors de l'avant-dernière journée et deux mois plus tard, il gagnait aussi sa lutte sur le tapis vert, en appel.
...

L'Excel Mouscron a finalement survécu à sa deuxième saison, mouvementée, en D1. Il y a eu la reprise par une société étrangère d'investissements, le renvoi du directeur général, un changement de directeur sportif, d'entraîneur, un va-et-vient inouï de joueurs et une plainte d'OHL, de Saint-Trond et de Westerlo auprès de la cour d'arbitrage belge du sport, contestant l'attribution d'une licence au club. Sur le terrain, l'Excel s'est sauvé miraculeusement contre Anderlecht lors de l'avant-dernière journée et deux mois plus tard, il gagnait aussi sa lutte sur le tapis vert, en appel. Depuis, le club ne s'appelle plus le Royal Mouscron-Péruwelz mais l'Excel Mouscron. Le nom de la société d'investissements qui détient 90 % des parts du club a également changé : Gol Football Malta Limited est devenu Latimer. Il y a un nouveau président et un nouveau directeur général. Des trente joueurs qui ont débarqué au Canonnier en trois volets la saison passée, la majorité est déjà repartie. Les principaux départs : Aksentijevic (arrière droit), Castelletto (défenseur central), Oussalah (arrière gauche), Mézague (défenseur ou médian axial), Marquet et Dingomé (médians), Coulibaly et Scepovic (avants). Les nouveaux : l'avant-centre Diedhiou (25 ans), le défenseur central Simic (21 ans), l'arrière droit Vojvoda (21 ans), l'arrière gauche Huyghebaert (27 ans) et le gardien Saric-Hodzic (18 ans). Quelques joueurs du noyau espoir ont reçu leur chance dans le noyau A : le défenseur Van Durmen, les médians Selak et Neves et l'avant Bah. Un changement dans le staff : l'entraîneur des gardiens Galjé est remplacé par Munaron. Pour le but, l'Excel cherche un joueur capable de concurrencer Da Silva et Defourny. Trois des quatre titulaires sont restés : Tirpan à droite, Dussenne dans l'axe et Mohamed à gauche. Tirpan, combatif, a été repéré par De Boeck dans le noyau B la saison passée et doit confirmer. L'international espoir albanais Vojvoda, qui possède un gros volume et un bon bagage footballistique, semble être une bonne alternative. Dussenne reste sur la meilleure saison de sa carrière et a été le meilleur réalisateur avec six buts. A gauche, la rage de vaincre de Mohamed a aussi été utile dans l'entrejeu, dans la lutte pour le maintien. Gulan n'est pas encore complètement rétabli de sa blessure à la cheville, d'où l'embauche de Huyghebaert. Nouveau aux côtés de Dussenne, l'international espoir tchèque Simic, un talent de l'AC Milan qui a immédiatement gagné ses galons de titulaire. Ils forment un duo d'une taille moyenne de 1m90. Peyre soigne toujours sa grave blessure au genou et Manea n'a même pas 19 ans. L'arrivée d'un défenseur central supplémentaire semble être indiquée. Mouscron manque de qualités athlétiques dans l'entrejeu. La saison passée, De Boeck a résolu le problème en postant Mézague, un arrière axial, au poste de médian défensif, ce qui lui a permis de faire jouer le capitaine Hubert plus haut, en 4-1-4-1. Pour le moment, il aligne Hubert et le meneur de jeu Michel devant la défense. Aux postes offensifs, il va sans doute opter pour le rapide Markovic à droite, pour Badri de l'autre côté et Viola au centre, en soutien de l'avant. Il peut aussi aligner dans l'entrejeu Vaccaro (défensif), Marciel, Olinga et Kocur (offensifs). Mouscron a laissé partir Scepovic, titulaire sous les ordres de Janevski, et Coulibaly, valeur sûre sous De Boeck. Il a engagé Diedhiou, un centre-avant sénégalais loué par Gand qui a prouvé son sens du but en Norvège. L'international espoir serbe Mulic présente un profil spécial, du haut de ses 2m03. La saison passée, il n'a pas convaincu, que ce soit de la tête ou des pieds. Compte tenu de ce qui s'est passé la saison passée, on peut dire qu'il est positif que neuf joueurs de l'équipe avec laquelle De Boeck va sans doute entamer l'exercice aient déjà été présents la saison écoulée et qu'au moins sept d'entre eux étaient des valeurs sûres. Mouscron n'est pas encore renforcé pour autant. Il a besoin de plus de qualité, surtout dans l'axe. De Boeck demande quatre joueurs de talent pour améliorer l'équipe. PAR CHRISTIAN VANDENABEELE