Le patron des Hurlus, Philippe Dufermont fait le point sur les rumeurs.
...

Le patron des Hurlus, Philippe Dufermont fait le point sur les rumeurs. Un trou impossible à comblerPhilippe Dufermont : " La presse exagère. Comme partout, il faut tirer sur les ficelles à la fin du mois mais les joueurs sont payés. En novembre, Domenico Leone m'a avoué qu'il ne savait pas comment il allait payer ses salaires de janvier. Tout le monde souffre... " Un sponsoring qui s'envole" C'est un de nos problèmes. Notre sponsor principal, Frinver ( NDLA : un groupe immobilier espagnol qui a accepté de parrainer le club en échange d'une intervention de 500.000 euros de Dufermont dans son capital), devait verser 1,25 million en janvier (après avoir donné 1,6 million l'année passée) mais n'a pas pu le faire à cause de la crise. Il faut trouver un autre sponsoring. " L'investissement de Dufermont" Stéphane Pauwels m'a démoli en disant que je n'avais jamais mis d'argent dans le club. Il a saboté le mental des joueurs. J'ai déjà mis 5 millions cash, j'ai signé un aval pour 2 millions et j'ai encore versé 220.000 euros pour payer les salaires de décembre. S'il le faut, je débourserai encore 250.000 euros prochainement. " Les litiges avec l'IEG" L'IEG nous doit 500.000 euros mais Jean-Pierre Detremmerie bloque tout. " Detrem man£uvrerait pour revenir à la présidence" Il a un gros problème : il aime le pouvoir et s'aime plus que tout. Il ne supporte pas de ne plus être la personne la plus importante à l'Excel. Mais le fait qu'il ait été écarté a soulagé beaucoup de monde. Il avait promis de m'aider quand j'ai repris le club mais il n'a rien fait depuis deux ans. Nous avons déjà payé 700.000 euros en intérêts sur la dette du passé, faite par Detremmerie. Il raconte aujourd'hui que le club doit plus de 600.000 euros à la Ville : avec tous les problèmes qu'il a sur le dos, il ferait mieux de se taire et de prendre sa retraite. " L'affaire du Sarma *" L'Excel n'est pas concerné, c'est un problème qui implique d'abord Detremmerie. " La mort prochaine du club " Je vais chercher des solutions avec tous les partis politiques et des industriels de Mouscron. Si nous parvenons à régler la situation dans les 15 jours, l'Excel sera reparti. Sinon, je devrai prendre des décisions. Selon moi, il y a 80 % de chances de pouvoir maintenir ce club en vie. " Avec quel budget et quel entraîneur ?" Le budget actuel dépasse les 8 millions, il faudra se limiter à 6 millions dès la saison prochaine. Et si le club continue, ça sera avec Enzo Scifo. "* Un immeuble de la Ville aurait été vendu il y a quelques années par le bourgmestre Detremmerie aux entreprises Dufermont, qui ont payé sans le savoir sur un compte... du club. NB : Dufermont n'était pas encore président.pierre danvoye