Les initiés s'attendent à des escarmouches dans les prochaines semaines. Roger Federer et Rafael Nadal, les nouveaux membres du conseil des joueurs de l'ATP, avec Jürgen Melzer, vont se mêler au débat concernant la position de Chris Kermode, président de l'ATP depuis 2013. En mai, il a appris que son contrat ne serait pas prolongé en fin d'année. Grâc...

Les initiés s'attendent à des escarmouches dans les prochaines semaines. Roger Federer et Rafael Nadal, les nouveaux membres du conseil des joueurs de l'ATP, avec Jürgen Melzer, vont se mêler au débat concernant la position de Chris Kermode, président de l'ATP depuis 2013. En mai, il a appris que son contrat ne serait pas prolongé en fin d'année. Grâce à Novak Djokovic. En conflit avec l'Anglais depuis des années, il a imposé son opinion au conseil des joueurs. Les deux vieux ténors du tennis masculin ont souvent fait savoir qu'ils n'étaient pas d'accord. Or, l'autorité morale des deux joueurs est nettement supérieure à celle de leurs prédécesseurs. Peu avant le début de l'US Open, le conseil de dix joueurs - avec en sus Kevin Anderson, John Isner, Sam Querrey, Bruno Soares, Lu Yen-hsun, Vasek Pospisil et Colin Dowdeswell -, va se réunir. Kermode aura l'occasion de se défendre face aux critiques de Djokovic, qui estime que les joueurs moins bien classés gagnent beaucoup trop peu. Le président a fait des concessions - les primes accordées aux perdants du premier tour de Wimbledon ont augmenté de 66% en six ans - mais il reste sur ses positions : les joueurs qui ne sont pas assez bons n'ont pas à réclamer trop d'argent. Avec le soutien de Federer et de Nadal, Kermode a des chances de rester en poste. Le candidat avancé par Djokovic se retrouverait alors sur une voie de garage. Ces dernières années, le Serbe a notamment investi dans l'Universal Tennis Rating (UTR) et a proposé son CEO, Mark Leschly, au poste de président mais la fête risque d'être gâchée. Détail piquant : Federer détient aussi des parts d'UTR, une entreprise qui veut réformer en profondeur le ranking du tennis, de l'élite mondiale aux amateurs. Contre la volonté de l'ATP.