La mise en parallèle était intéressante : neige oblige, l'Union Belge avait été obligée de placer Standard - La Louvière un soir de Ligue des Champions. Et la RTBF avait sauté sur l'occasion qui lui était offerte de retransmettre la partie tandis que RTL-TVI diffusait Chelsea-Barcelone en LC. Sur le terrain de l'audience, le Boulevard Reyers a remporté une belle victoire sur l'Avenue Ariane : 301.996 téléspectateurs pour Standard-La Louvière (so...

La mise en parallèle était intéressante : neige oblige, l'Union Belge avait été obligée de placer Standard - La Louvière un soir de Ligue des Champions. Et la RTBF avait sauté sur l'occasion qui lui était offerte de retransmettre la partie tandis que RTL-TVI diffusait Chelsea-Barcelone en LC. Sur le terrain de l'audience, le Boulevard Reyers a remporté une belle victoire sur l'Avenue Ariane : 301.996 téléspectateurs pour Standard-La Louvière (soit 16,5 % de parts d'audience) contre 164.448 pour Chelsea-Barcelone (9,2 %). A RTL-TVI, Laurent Haulotte ne veut pas considérer cela comme une défaite : " Nous en avions parlé en semaine et nous nous y attendions. " La RTBF offrait un match de proximité intéressant qui nous privait déjà des supporters du Standard et de La Louvière. Or, ceux-ci représentent, généralement, une bonne part de notre public, plutôt neutre qui veut seulement voir une bonne affiche. Toute notre stratégie est basée là-dessus et cela ne remet rien en cause ". Pour Haulotte, en tout cas, il n'est pas question de dire, sur base de ces chiffres, que le championnat est plus porteur que la Ligue des Champions : " C'est le produit football dans son ensemble qui est porteur et nos audience sur 25 soirées prouvent à suffisance que la Ligue des Champions fait recette ". A Reyers, l'analyse est évidemment différente. Outre l'audience du direct, ce qui réjouit aussi le patron des sports à la RTBF, Michel Lecomte, c'est de voir que même le résumé de Brussels-Westerlo a fait mieux que les résumés de la Ligue des Champions et que nombreux sont ceux qui n'ont pas zappé à la mi-temps, où la RTBF proposait un reportage sur Emile Mpenza alors qu'il restait un quart d'heure à jouer en Ligue des Champions. Lecomte : " Sans remettre en cause la qualité du produit Ligue des Champions, ces chiffres démontrent que la force d'attraction du championnat de Belgique reste plus grande que la plus belle affiche possible en Ligue des Champions. Je m'en doutais un peu car, même le dimanche, nous avions parfois fait de meilleures audiences avec les matches à 18 h que la LC du mercredi soir. Et je suis certain que nous pourrions faire mieux encore si nous passions à 20 h. Je ne pense cependant pas que cela soit envisageable maintenant. Notre priorité actuelle est de conserver la deuxième affiche du week-end en direct le dimanche. Et pour cela, il nous faut régulièrement un des trois grands. " P. SINTZEN