Le classement final l'a quelque peu camouflé, mais la défense d'Anderlecht n'avait pas la qualité requise pour un candidat au titre. Le Sporting l'a compris et le renforcement de sa dernière ligne a constitué sa priorité. Pourtant, seul Ondrej Mazuch a été transféré, du moins si on omet Renan Felipe Boufleur, un jeune défenseur libre de transfert de l'équipe B de Santos et qui ne fait d'ailleurs pas partie du noyau A. Il n'y a pas d'autre nouveau, à moins qu'on ne tienne compte du retour de location de Silvio Proto, Cheikhou Kouyaté et de Kanu. Des joueurs sur lesquels on ne compte plus, comme Nemanja...

Le classement final l'a quelque peu camouflé, mais la défense d'Anderlecht n'avait pas la qualité requise pour un candidat au titre. Le Sporting l'a compris et le renforcement de sa dernière ligne a constitué sa priorité. Pourtant, seul Ondrej Mazuch a été transféré, du moins si on omet Renan Felipe Boufleur, un jeune défenseur libre de transfert de l'équipe B de Santos et qui ne fait d'ailleurs pas partie du noyau A. Il n'y a pas d'autre nouveau, à moins qu'on ne tienne compte du retour de location de Silvio Proto, Cheikhou Kouyaté et de Kanu. Des joueurs sur lesquels on ne compte plus, comme NemanjaRnic et DmitriBulykin, s'entraînent toujours avec le noyau, comme d'autres, qui se flattent de l'intérêt de ténors ( LucasBiglia et MbarkBoussoufa) ou, tout simplement, rêvent en silence d'un salaire princier ( JanPolak). Le noyau est sur le point d'éclater, sans qu'il y ait encore de hiérarchie. Mazuch est un pari. Lors des deux dernières saisons, il n'a pas disputé un seul match de championnat pour la Fiorentina. Il s'est à peine entraîné depuis un semestre, ce qui pose un problème de condition et entraîne donc des tas de bobos. Le tranquille Roland Juhasz reste incontournable et ça dit tout. A l'arrière gauche, Olivier Deschacht et Jelle Van Damme restent en concurrence. Le jeune Christophe Diandy, une alternative, a encore beaucoup de travail. A droite, Marcin Wasilewski n'a pas de doublure et dans le but, tout laisse à penser que Proto va être nommé titulaire, Davy Schollen constituant un numéro deux fiable. En Kouyaté et Bakary Saré, Anderlecht dispose de deux jeunes médians défensifs. Kouyaté joue plus en profondeur que Saré. Le Sénégalais, de retour de Courtrai, s'est fracturé la pommette après des débuts prometteurs et ratera le coup d'envoi du championnat. Tous deux jouissent de la confiance du staff mais Biglia est chevronné et Polak une des rares certitudes. Guillaume Gillet, meilleur buteur jusqu'à l'arrivée en hiver de Tom De Sutter, n'a pas encore trouvé sa forme. Hernan Losada ne parvient pas à se défaire des doutes des observateurs ni des siens. Le jeune Brésilien Reynaldo, opéré du genou l'année dernière, s'est distingué dans un rôle libre mais face à des adversaires modestes. Dans quel état se trouve Nicolas Frutos ? Et s'il est en forme, est-il capable d'évoluer aux côtés de De Sutter en pointe ? Ces questions demeurent sans réponse mais elles ont des conséquences sur le reste de l'occupation de terrain, notamment pour la position de Boussoufa et l'attribution des flancs. Thomas Chatelle, Jonathan Legear, Sasha Iakovenko se valent tous, sans qu'aucun n'émerge. Tous trois ont été blessés durant la dernière partie de la préparation. On attend de Kanu, mais plus encore de Mathias Suarez, qu'ils montrent davantage les qualités qui ont jadis convaincu le Sporting de les embaucher. Contrairement à ce que le manager Herman Van Holsbeeck a déclaré, Ariël Jacobs a décidé de ménager Romelu Lukaku, un jeune talent de 16 ans issu de l'école des jeunes du Sporting. Il ne fait pas partie du noyau A pour l'instant. En matière de qualités individuelles, Anderlecht doit s'incliner face au Standard. Reste à voir s'il parviendra à compenser collectivement ces carences, comme la saison passée. Le noyau n'a pas été rafraîchi, ce qui était pourtant nécessaire pour lui rendre du feu. Ce n'eût pas été du luxe après une saison catastrophique. Beaucoup de joueurs paraissent mentalement absents et faute de hiérarchie claire, certains risquent de se considérer trop importants. Jacobs entame une saison difficile. par jan hauspie