Dimanche dernier, au stade Jan Breydel, Mouscron a une nouvelle fois démontré qu'elle était l'équipe en forme du moment, en infligeant en toute fin de rencontre une défaite aux champions en titre. Un nouveau succès qui clôture la saison régulière sur un impressionnant 23 sur 27 en 2019.

Des chiffres historiques pour l'Excel, qui peut désormais compter sur un collectif parfaitement en place mais aussi sur quelques individualités, à l'image de Taiwo Awoniyi, dans tous les bons coups ou presque depuis son retour au Canonnier début janvier.

Auteur de sept buts et de deux passes décisives en neuf rencontres, le buteur nigérian a remis les pendules à l'heure après avoir été muet durant 557 minutes avec Gand en championnat. Un fameux contraste qui fait d'Awoniyi un joueur particulièrement suivi sur le marché des transferts.

Le lundi 11 mars, le Nigérian s'est rendu dans les installations du Hertha Berlin pour soigner un genou quelque peu récalcitrant, avec l'accord du coach mouscronnois, Bernd Storck, ancien de la maison berlinoise. Sur place, le joueur en a profité pour discuter de son avenir avec plusieurs personnes influentes en Bundesliga.

Un championnat qui le suit de près puisque Schalke 04 montre un intérêt certain. De retour de Berlin jeudi dernier, Awoniyi aimerait connaître au plus vite les réelles motivations de son employeur, Liverpool, avec lequel il a prolongé de cinq ans son contrat en juin dernier. Rien ne presse donc pour les Reds qui aimeraient le prêter à nouveau.

Le Club Bruges et le Standard ont d'ailleurs été contactés à ce sujet par la direction de Liverpool afin de savoir si l'apport du buteur nigérian pourrait les intéresser en vue de la saison prochaine. Si les prestations d'Awoniyi ne sont pas passées inaperçues, une vente définitive semble peu probable puisque le club de la Mersey réclamerait 15 millions d'euros.

Un important pactole pour l'international nigérian U23 qui s'est envolé lundi vers Lagos en compagnie d' Emmanuel Dennis, l'ailier brugeois. Si, à Mouscron, on se félicite d'avoir récupéré en janvier son buteur providentiel, Gand ne peut pas en dire autant au vu des quelques mois passés à la Ghelamco. D'autant que Liverpool continue à réclamer des indemnités aux Buffalos suite aux accords passés l'été dernier.

Il y a un an, ce sont les gros cubes de notre championnat (Bruges, Standard, Gand) qui négociaient la possible venue de l'attaquant mouscronnois, cette fois, l'intérêt émane des championnats plus huppés, la Bundesliga en tête. La seule chose dont on est quasiment sûr aujourd'hui, c'est que l'attaquant nigérian vit ses dernières semaines au Canonnier.

Dimanche dernier, au stade Jan Breydel, Mouscron a une nouvelle fois démontré qu'elle était l'équipe en forme du moment, en infligeant en toute fin de rencontre une défaite aux champions en titre. Un nouveau succès qui clôture la saison régulière sur un impressionnant 23 sur 27 en 2019. Des chiffres historiques pour l'Excel, qui peut désormais compter sur un collectif parfaitement en place mais aussi sur quelques individualités, à l'image de Taiwo Awoniyi, dans tous les bons coups ou presque depuis son retour au Canonnier début janvier. Auteur de sept buts et de deux passes décisives en neuf rencontres, le buteur nigérian a remis les pendules à l'heure après avoir été muet durant 557 minutes avec Gand en championnat. Un fameux contraste qui fait d'Awoniyi un joueur particulièrement suivi sur le marché des transferts. Le lundi 11 mars, le Nigérian s'est rendu dans les installations du Hertha Berlin pour soigner un genou quelque peu récalcitrant, avec l'accord du coach mouscronnois, Bernd Storck, ancien de la maison berlinoise. Sur place, le joueur en a profité pour discuter de son avenir avec plusieurs personnes influentes en Bundesliga. Un championnat qui le suit de près puisque Schalke 04 montre un intérêt certain. De retour de Berlin jeudi dernier, Awoniyi aimerait connaître au plus vite les réelles motivations de son employeur, Liverpool, avec lequel il a prolongé de cinq ans son contrat en juin dernier. Rien ne presse donc pour les Reds qui aimeraient le prêter à nouveau. Le Club Bruges et le Standard ont d'ailleurs été contactés à ce sujet par la direction de Liverpool afin de savoir si l'apport du buteur nigérian pourrait les intéresser en vue de la saison prochaine. Si les prestations d'Awoniyi ne sont pas passées inaperçues, une vente définitive semble peu probable puisque le club de la Mersey réclamerait 15 millions d'euros. Un important pactole pour l'international nigérian U23 qui s'est envolé lundi vers Lagos en compagnie d' Emmanuel Dennis, l'ailier brugeois. Si, à Mouscron, on se félicite d'avoir récupéré en janvier son buteur providentiel, Gand ne peut pas en dire autant au vu des quelques mois passés à la Ghelamco. D'autant que Liverpool continue à réclamer des indemnités aux Buffalos suite aux accords passés l'été dernier. Il y a un an, ce sont les gros cubes de notre championnat (Bruges, Standard, Gand) qui négociaient la possible venue de l'attaquant mouscronnois, cette fois, l'intérêt émane des championnats plus huppés, la Bundesliga en tête. La seule chose dont on est quasiment sûr aujourd'hui, c'est que l'attaquant nigérian vit ses dernières semaines au Canonnier.