D'aucuns la présentent comme l'équipe au plus beau jeu d'Europe. Proches de celles de Guardiola, les idées de Sarri font rêver le San Paolo, à coups de combinaisons menées à toute allure par des formats de poche qui sav...

D'aucuns la présentent comme l'équipe au plus beau jeu d'Europe. Proches de celles de Guardiola, les idées de Sarri font rêver le San Paolo, à coups de combinaisons menées à toute allure par des formats de poche qui savent faire parler leurs pieds. Le trident offensif, formé par les déviations et le flair de Mertens, le pied droit soyeux d'Insigne et les courses inspirées de Callejón, fait des merveilles. Derrière eux, Hamsik et Allan régalent dans le jeu en triangle, tandis que Jorginho règle la circulation, bouclant généralement ses matches au-delà des 100 passes réussies. Pour soutenir un projet offensif si ambitieux, il faut évidemment des défenseurs à l'aise avec le ballon. L'Albanais Hysaj fait partie de ceux-là, tandis que Ghoulam est plutôt dans un registre de " débordement-centre " à l'opposé. L'expérience d'Albiol et la puissance de Koulibaly complètent le tableau, devant un Reina vieillissant mais toujours aussi à l'aise avec ses pieds. Le prototype d'une équipe taillée pour surprendre, pour autant que le tirage ne les remette pas sur la route du Real dès les huitièmes.