" City a la défense la plus chère de l'histoire ", a titré le Telegraph quand les Citizens ont dépensé 57,5 millions pour l'arrière gauche Mendy (Monaco). Walker (Tottenham) a coûté 51 millions et City a versé 30 milli...

" City a la défense la plus chère de l'histoire ", a titré le Telegraph quand les Citizens ont dépensé 57,5 millions pour l'arrière gauche Mendy (Monaco). Walker (Tottenham) a coûté 51 millions et City a versé 30 millions au Real pour Danilo, un autre arrière droit. La saison passée, Stones avait déjà quitté Everton pour Manchester contre 51 millions. Enfin, le gardien Ederson (Benfica, 40 millions) a aussi coûté une fortune. L'occupation de terrain ? Variable. Contre Brighton et Everton, City a procédé avec trois défenseurs centraux (Otamendi, Kompany et Stones), en déplacement à Bournemouth, Guardiola a opté pour des flancs rapides - Mendy et Danilo - et De Bruyne a évolué dans un registre inhabituel, plus bas, aux côtés de Fernandinho, avec lequel il doit distribuer le jeu. Agüero, auteur de 33 buts la saison passée, faisait banquette et Jesus a remercié le coach en marquant. Du luxe offensif (Bernardo Silva, Sterling, Sané...) lié à l'assurance en défense, voilà qui devrait permettre de faire mieux qu'une troisième place en championnat ou qu'un huitième de finale de CL.