Brendan Rodgers s'appuie initialement sur le 4-2-3-1 mais il transforme rapidement son équipe en 4-3-3, 4-1-4-1 ou en 3-5-2. Après un peu plus de trois ans, Liverpool n'a plus voulu de lui mais le Nord-Irlandais a écrit...

Brendan Rodgers s'appuie initialement sur le 4-2-3-1 mais il transforme rapidement son équipe en 4-3-3, 4-1-4-1 ou en 3-5-2. Après un peu plus de trois ans, Liverpool n'a plus voulu de lui mais le Nord-Irlandais a écrit une page d'histoire dès sa première saison au Celtic : titre, coupe, supercoupe, le tout en étant invaincu en Écosse, en 47 matches, avec seulement quatre nuls. Le noyau n'a pas subi de nombreux changements. Le Celtic n'a engagé que le Français Ntcham de Manchester City, pour cinq millions. Avec Brown, il assure la transition entre la défense et l'entrejeu. Gordon (34 ans) avait mis un terme à sa carrière il y a cinq ans mais deux ans plus tard, il a repris sa place dans la cage. Le quatuor défensif n'a encaissé que 25 buts en 38 matches de championnat mais a craqué sur la scène européenne : 16 buts contre, dont le douloureux 7-0 au Nou Camp. Rogic est la plaque tournante de l'entrejeu. Il doit envoyer les extérieurs Sinclair et Forrest en profondeur. Le meilleur buteur, Dembélé, traverse une mauvaise passe mais contre Astana, Griffiths a délivré trois assists.