Avides d'une place parmi le cercle des géants du continent depuis leur arrivée à Paris, les Qataris ont mis les moyens pour permettre à Emery d'offrir au club sa première invitation dans le dernier carré de la L...

Avides d'une place parmi le cercle des géants du continent depuis leur arrivée à Paris, les Qataris ont mis les moyens pour permettre à Emery d'offrir au club sa première invitation dans le dernier carré de la Ligue des Champions depuis 1995. Neymar et Mbappé doivent sublimer les offensives parisiennes, autour d'un Cavani qui sort d'une saison pleine de buts. Leurs arrivées pourraient renvoyer Di Maria et Draxler sur le banc, si le coach basque choisit de maintenir le triangle formé par Motta, Rabiot et Verratti autour du rond central. Derrière, Meunier a reçu la redoutable concurrence d'Alves, spécialiste ès C1, qui complète une défense aux accents brésiliens : Marquinhos et Thiago Silva sont indéboulonnables en charnière, malgré les progrès évidents du jeune Kimpembé. À gauche, la lutte semble plus ouverte entre Kurzawa et Berchiche, à un poste qui pourrait bien être le point faible du 11 du Parc des Princes. Même si le gardien, qu'il soit Areola ou Trapp, n'offre pas souvent les garanties nécessaires pour prétendre au titre continental.