Il est quasiment impossible de donner l'équipe-type du grand club bavarois puisque toutes les positions sont doublées, quasiment par des internationaux. Le coach peut donc pratiquer la rotation autant qu'il le souhaite. ...

Il est quasiment impossible de donner l'équipe-type du grand club bavarois puisque toutes les positions sont doublées, quasiment par des internationaux. Le coach peut donc pratiquer la rotation autant qu'il le souhaite. Il peut aussi compenser facilement blessures et baisses de forme. Ne cherchez pas James, le Colombien loué au Real, venu à la demande expresse d'Ancelotti, car le médian créatif est inexistant depuis son arrivée. Thiago et Vidal tentent aussi de se débarrasser de Müller, le préféré du public, qui fait de plus en plus souvent banquette. Leur expérience, comme celle de Hummels et Boateng, est cruciale pour compenser les départs à la retraite de Lahm et Alonso. Le Bayern a besoin de mouvements. Il s'appuie sur sa domination technique et fait la différence grâce à une circulation élevée du ballon. Dans cette tactique, il est essentiel que les flancs confèrent de la profondeur au jeu. Les chevronnés Robben et Ribéry sont les meilleurs fournisseurs imaginables de Lewandowski. Les internationaux allemands Süle et Rudy apportent gabarit, puissance et flexibilité à l'ensemble.