La seconde équipe de la capitale espagnole, demi-finaliste de CL la saison dernière, s'est vu interdire tout transfert pour avoir engagé des mineurs. Elle s'est pourvue en appel auprès du TAS, en vain. Pas de Lean...

La seconde équipe de la capitale espagnole, demi-finaliste de CL la saison dernière, s'est vu interdire tout transfert pour avoir engagé des mineurs. Elle s'est pourvue en appel auprès du TAS, en vain. Pas de Leander Dendoncker dans l'entrejeu, donc, ni d'Alexandre Lacazette devant. Diego Simeone doit faire avec la sélection qui a connu tant de succès ces dernières années. Devant, Kevin Gameiro a constitué une menace pour Fernando Torres la saison passée et suite à l'interdiction de transfert, le départ d'Antoine Griezmann a été exclu, ce qui constitue une bonne nouvelle. Yannick Carrasco est encore libéré de concurrence pendant un semestre au moins : cet été, l'Atlético a certes acheté Vitolo à Séville pour 38 millions (comme il l'avait fait un an plus tôt avec Gameiro) mais il a dû louer l'ailier gauche pour six mois à Las Palmas, l'équipe de sa ville natale, puisqu'il ne pouvait pas faire appel à ses services. Le reste de la recette des Colchoneros est connu : sans pitié en perte de balle, parfois attrayant, parfois réactif en possession du ballon.