La Juventus a déjà investi 40 millions en joueurs, afin de rejouer les premiers rôles en Série A. Elle a trouvé de l'argent frais. La semaine dernière, 98 % des 104,8 millions d'euros d'augmentation de capital qui avaient été votés étaient déjà versés. L'argent vient surtout des actionnaires majoritaires, soit la famille Agnelli (60 %) et un consortium libyen dirigé par la famille Kadhafi (7,5 %).
...

La Juventus a déjà investi 40 millions en joueurs, afin de rejouer les premiers rôles en Série A. Elle a trouvé de l'argent frais. La semaine dernière, 98 % des 104,8 millions d'euros d'augmentation de capital qui avaient été votés étaient déjà versés. L'argent vient surtout des actionnaires majoritaires, soit la famille Agnelli (60 %) et un consortium libyen dirigé par la famille Kadhafi (7,5 %). La Juventus a fait signer trois footballeurs, tous pour une durée de cinq ans. Le transfert de Vincenzo Iaquinta (27 ans) était acquis depuis longtemps. L'avant, qui figurait dans la sélection championne du monde il y a un an, s'est produit pour Udinese pendant sept ans. Le club encaisse 11,3 millions. La Juventus a un nouveau duo central composé par Tiago Mendes (26 ans) et Almiron (27 ans). L'international portugais, acheté 15 millions à Lyon, n'est pas un meneur de jeu à la Andrea Pirlo, mais il se sent à l'aise aux côtés d'un médian central défensif. Ce qui est le cas de l'Argentin, qui a débarqué en Italie, à Udine plus précisément, en 2001 avant de passer trois saisons à Empoli, club avec lequel a fêté la montée puis une qualification européenne. La Juventus a déboursé 7,5 millions pour ses services. La Vieille Dame avait déjà enrôlé le Tchèque Zdenek Grygera (défenseur, Ajax), le Bosniaque Hasan Salihamidzic (médian, Bayern) et Domenico Criscito (défenseur, Genoa). Au rayon départs, tout dépend de David Trezeguet. Si l'attaquant français part, l'entraîneur Claudio Ranieri - un nouveau lui aussi - obtiendra un avant de plus. Vendredi, la direction a mis Roberto Bettega (56 ans) sur la touche. L'ancien ailier gauche (de 1970 à 1983) était le seul rescapé de la Triade qui dirigeait la Juventus jusqu'au scandale de l'année dernière. Le directeur administratif Antonio Giraudo et le manager sportif Luciano Moggi avaient démissionné sur le champ. Bettega était resté, mais dans l'ombre. Après avoir occupé la vice-présidence pendant douze ans, depuis 1994, il est devenu le conseiller en transferts de l'administrateur délégué Jean-Claude Blanc. Il a notamment joué un rôle dans l'embauche de Tiago et d'Almiron. Le club a néanmoins décidé de faire table rase du passé. L'ITALIE s'est qualifiée pour les Jeux Olympiques pour la 17e fois en 23 éditions. Elle n'a raté aucun tournoi depuis 1980. Elle a gagné la médaille d'or en 1936 et remporté deux fois le bronze. DAVID SUAZO rejoint finalement l'Inter. L'AC avait annoncé le transfert du joueur de Cagliari il y a dix jours mais y avait renoncé en apprenant que l'avant hondurien voulait à tout prix jouer pour son voisin. DOPAGE ADMINISTRATIF : les deux clubs milanais font l'objet d'une enquête. Ils auraient surévalué la valeur sportive de joueurs et des sommes de transferts entre 2003 et 2006 pour résoudre des problèmes de budget et obtenir plus facilement leur inscription en championnat. L'AS ROME a un successeur au défenseur central roumain Cristian Chivu. Le Brésilien Juan(28 ans) vient du Bayer Leverkusen contre 6,3 millions. Il a signé pour quatre ans. Le médian chilien David Pizarro (27 ans), qui avait été prêté la saison dernière par l'Inter à qui il appartenait toujours, a signé pour trois ans. Il a coûté environ 5,7 millions. HELLAS VÉRONE, champion d'Italie en 1995 avec Preben Elkjaer Larsen, a perdu son double barrage contre La Spezia et est rétrogradé en Série C. Jamais, il n'avait été bouté des deux premières divisions depuis 1943. Ravenne, Avellino, Grosseto et Pise, qui a attendu treize ans, rejoignent la Série B. Rétrogradé en 1994, l'ancien club de D1 était tombé en faillite. Il est reparti en D6. FABIO QUAGLIARELLA, l'avant de 23 ans, qui appartenait à la fois à la Sampdoria et à Udine est désormais la propriété de ce dernier, qui a versé 7,3 millions d'euros en échange de la totalité du joueur. Mais il est probable que le club le revende avec bénéfice à un candidat acheteur ayant plus de moyens financiers. URBANO CAIRO, le président du Torino, investit dix millions en transferts, pour éviter la rétrogradation : l'avant Nicola Ventola(Atalanta Bergame), le médian international australien Vincenzo Grella(Parme) et l'avant croate Sasa Bjelanovic (Ascoli). GEERT FOUTRÉ