D'accord, c'est un jeu de mots pénible, mais je l'ose parce que sur TF1 le dimanche matin, Téléfoot EST pénible et que le foot en devient laid ! Plus précisément, c'est la systématisation des résumés en image accélérée (et parfois avec couleurs sursaturées en prime !) qui me court sur le haricot. Cette horreur m'horripile, j'ai l'impression que ma télé déconne en continu ! Je croirais être revenu à l'âge de la pierre télévisuel, du temps où le cochon de payant pardonnait à la technologie débutante les tressautements sur l'écran ! Ce n'est pourtant pas le cas, puisque le savoir-faire de derrière les fagots d'aujourd'hui permet de belles images fluides et nettes, voire ce que les branchés appellent numérique ou haute définition ! Mais ces tordus de jeunes journaleux/réalisateurs de mes deux ont beau disposer d'une armée...

D'accord, c'est un jeu de mots pénible, mais je l'ose parce que sur TF1 le dimanche matin, Téléfoot EST pénible et que le foot en devient laid ! Plus précisément, c'est la systématisation des résumés en image accélérée (et parfois avec couleurs sursaturées en prime !) qui me court sur le haricot. Cette horreur m'horripile, j'ai l'impression que ma télé déconne en continu ! Je croirais être revenu à l'âge de la pierre télévisuel, du temps où le cochon de payant pardonnait à la technologie débutante les tressautements sur l'écran ! Ce n'est pourtant pas le cas, puisque le savoir-faire de derrière les fagots d'aujourd'hui permet de belles images fluides et nettes, voire ce que les branchés appellent numérique ou haute définition ! Mais ces tordus de jeunes journaleux/réalisateurs de mes deux ont beau disposer d'une armée d'outils techniques pour nous offrir des résumés de match lisibles et léchés, ils nous refilent du bordel déglingué qu'ils s'imaginent être une création esthétique : ils torchonnent le produit en croyant inventer du rythme... J'en causais donc l'autre soir avec mon pote Bob, en lui éructant mon incompréhension : depuis des mois en France, des milliers de téléfooteux, excédés comme moi par cette barbarie télévisuelle, devaient sûrement rouspéter par courrier, gueuler par téléphone, râler par e-mails ou crier stop par sms, non ? " Non, y'a pas tant de gens que ça qui râlent comme toi, c'est plutôt toi qui es vieux ", me répondit Bob flegmatique. " Les jeunes, eux, ils aiment voir le foot comme ça. Je croirais même que cette tendance à résumer ainsi les matches va aller... en s'accélérant ! " Ah bon ? Les jeunes aiment ça ? Ils préfèrent entr'apercevoir 20 buts speedés que savourer 15 buts convenablement ? Ne me dites pas que le dimanche matin, les jeunes consomment déjà les résumés de Téléfoot avec un p'tit joint ? ! Bob, je n'en reviens pas, j'exige à ce sujet un sondage/jeunes avant d'admettre que je regarde le foot comme un vieux. Concernant les pratiques/jeunes, l'avant-match télévisé du récent Anderlecht-Genk en Coupe me pousse à ricaner d'un autre tic contemporain. RTL-TVI avait filmé la descente de car des Mauves. Mbo Mpenza, Mohammed Tchité, Mark De Man et Mbark Boussoufa se succédaient à l'écran, et TOUS s'étaient fichus dans les oreilles des écouteurs avec des fils qui pendaient ! Qui pendaient jusqu'où ? Evidemment jusqu'au talisman MP3 blotti dans leur training ! Entendons-nous, je n'ai rien contre le fait que nos stars ne s'intéressent pas qu'au foot en vrai et sur console, mais qu'il leur arrive aussi d'écouter de la musique. A condition d'ailleurs que ce soit de la musique, car j'extrapole peut-être : qui sait si Mpenza n'était pas occupé à améliorer son néerlandais par méthode Assimil ? Ou si Boussoufa n'était pas attentif aux consignes que Frankie Vercauteren avait expressément enregistrées pour lui, en lui ordonnant de se les repasser en boucle ? Ou si Tchité n'a pas entrepris de combler ses temps libres en écoutant en audio-livre les 150 h de la Recherche du temps perdu de Marcel Proust ? Ce qui m'apparaît risible, c'est l'immense sérieux avec lequel les stars du foot et leurs écouteurs passent désormais devant caméras et supporters pour rejoindre les vestiaires, comme pour se débiner des demandes d'autographe possibles : comme un immense besoin d'afficher leur isolement, comme si la moindre réponse à fournir risquait de perturber leur performance, comme si le MP3 était outil magique pour parvenir au nirvana de la concentration nécessaire. Comme si l'équipe n'existait plus, comme si le contact avec les équipiers eux-mêmes pouvait s'avérer nuisible. Quelle frime ! Au train où ça va, même une belote la veille d'un match va bientôt devenir une maladie mortelle ! Y'en a même qui sont casqués par des espèces de baffles qui leur envahissent le crâne, et qui les gardent jusqu'à leur entrée sur le terrain : au lendemain de Lituanie-France, je l'ai constaté sur T'es laid, foot, Nicolas Anelka a débuté son décrassage avec sur les oreilles ses deux demi-melons... Morale de l'histoire, m'est avis qu'il faut faire gaffe quand tu vois une star coiffée d'un bonnet répondre à une interview : s'il débite des couillonnades de lieux communs, c'est sûrement parce que le bonnet cache les écouteurs et que le MP3 est déjà réenclenché ! En conclusion, je proposerai qu'on rende à nos champions la monnaie de leur frime : tous au stade, mais casqués/isolés au lieu de beuglants ! Musique, maestro !"par bernard jeunejean