Pour une fois, David Beckham a disparu de la une des tabloïds. Pour une fois aussi, Becks a volé personnellement au secours de l'homme filé et cloué au pilori du scandale. Sven-GöranEriksson a toujours soutenu son capitaine, en pleine guerre médiatique, suite à l'affaire RebeccaLoos. Beckham le lui rend bien maintenant.
...

Pour une fois, David Beckham a disparu de la une des tabloïds. Pour une fois aussi, Becks a volé personnellement au secours de l'homme filé et cloué au pilori du scandale. Sven-GöranEriksson a toujours soutenu son capitaine, en pleine guerre médiatique, suite à l'affaire RebeccaLoos. Beckham le lui rend bien maintenant. Eriksson n'a ni confirmé ni démenti. Il aurait eu une liaison avec une secrétaire de la Fédération, une certaine Faria Alam, une beauté du Sud qui ressemble comme deux gouttes d'eau à l'amie italienne d'Eriksson, d'après les tabloïds. Détail piquant : c'était la deuxième vedette de Madame Alam, qui a eu une liaison avec le chief executive de la fédé Mark Palios. Selon certains autres ragots, non confirmés, un troisième homme a cédé à ses charmes. L'heure des comptes est venue. Eriksson avait déjà fait sensation pour une affaire avec Ulrika Jonsson, une vedette de la télévision. Les journalistes ne supportent pas que le sélectionneur de leur équipe nationale soit un étranger. Le Suédois a connu un succès mitigé : deux quarts de finale en deux tournois, ce n'est pas un mauvais bilan, mais les Anglais en veulent davantage. Ils guignent un trophée. Donc, ils s'en prennent à sa vie privée pour régler leurs comptes. Eriksson ne comprend pas. Il a mis ses avocats sur l'affaire. Ceux-ci l'ont rassuré : une affaire privée n'est pas un motif valable de renvoi. Par contre, Faria Alam risque de perdre son travail, une fois revenue de vacances. La presse a déjà avancé quelques noms de candidats successeurs à la tête de l'équipe à la rose. Steve McLaren (Middlesbrough) jouit d'un large soutien. Il était déjà adjoint à l'EURO. Steve Bruce (Birmingham) a déjà été proposé par son club. Il y a aussi Gary Lineker. Il n'a jamais entraîné mais suit l'équipe nationale depuis des années pour le compte de la BBC. Le 5 août, la FA doit prendre une décision. Va-t-elle étouffer le scandale ou Eriksson a-t-il été un encrier trop loin ? La FA veut clôturer le chapitre le plus vite possible car le 18 août, l'Angleterre affronte l'Ukraine à Newcastle. Précisément, Newcastle est l'ancienne équipe de Kevin Keegan, qui avait remis sa lettre de démission à la FA dans les toilettes de Wembley. ( P. T'Kint)GEERT DE VLIEGER (Manchester City) s'est déchiré vendredi le tendon d'Achille et risque de perdre une saison. TRANSFERTS. Chelsea a encore acquis un grand nom. Ricardo Carvalho suit Mourinho de Porto à Londres. Son transfert a coûté quelque 30 millions d'euros. L'international anglais Nicky Butt quitte Manchester United pour Newcastle. Il a coûté trois millions d'euros aux Magpies. Fernando Hierro (ex-Real) rejoint Bolton. Il est libre de transfert. Erik Edman quitte Heerenveen pour Tottenham. Paul Gascoigne va jouer à Boston, aux Etats-Unis. Nwankwo Kanu a signé à West Brom. TobiasLinderoth quitte Everton au profit du FC Copenhague. Josemi est le premier Espagnol enrôlé par Benitez à Liverpool. Sergei Rebrov descend d'une série. Il passe de Tottenham à West Ham. LIVERPOOL a obtenu l'autorisation des pouvoirs publics de bâtir un nouveau stade, à Stanley Park, à côté d'Anfield. L'arène accueillera 60.000 personnes, toutes assises. L'international tchèque Vladimir Smicer est out pour six mois : il souffre du genou. P. T'Kint