FORCES ET FAIBLESSES

Zulte Waregem a procedé à une profonde refonte de son noyau, avec pas moins de douze nouvelles joueuses dans l'effectif. La majorité d'entre elles sont de jeunes talents qui jouaient peu à Gand et Anderlecht, et il ne sera pas aisé pour elles de s'habituer à la Super League. Jana Coryn doit être le fer de lance de cette équipe, mais elle est bloquée à l'infirmerie pour quelques semaines. Ajouté au fait que l'attaquante néerlandaise Corina Luijks est aussi en revalidation, le coach Angelo Gaytant va devoir bricoler lors des premières journées. Zulte doit compenser son manque d'expérience par l'enthousiasme de la jeune...

Zulte Waregem a procedé à une profonde refonte de son noyau, avec pas moins de douze nouvelles joueuses dans l'effectif. La majorité d'entre elles sont de jeunes talents qui jouaient peu à Gand et Anderlecht, et il ne sera pas aisé pour elles de s'habituer à la Super League. Jana Coryn doit être le fer de lance de cette équipe, mais elle est bloquée à l'infirmerie pour quelques semaines. Ajouté au fait que l'attaquante néerlandaise Corina Luijks est aussi en revalidation, le coach Angelo Gaytant va devoir bricoler lors des premières journées. Zulte doit compenser son manque d'expérience par l'enthousiasme de la jeunesse. L'idée n'est pas de se contenter de défendre, et si tout le monde tire sur la même corde, le club peut se battre pour espérer plus que le bas du classement. Angelo Gaytant vit sa première expérience de coach et à 33 ans, il fait partie des plus jeunes de la corpo en Super League. Gaytant, grand admirateur de Diego Simeone et Pep Guardiola, a déjà pu diriger quelques matches de Super League la saison dernière et sait à quoi s'attendre. Dans la vie de tous les jours, il est employé chez un fabricant de fenêtres à Waregem. Très dévoué, cela fait maintenant dix ans qu'il évolue à Zulte et il s'y verrait encore actif dans les trente prochaines années. Il n'y a pour le moment qu'une seule chose qui compte pour lui : poursuivre le projet féminin et grandir dans un club qui offre des opportunités à des entraîneurs sans expérience. L'objectif sera la sixième ou septième place, tout en essayant de créer la surprise de temps en temps contre une équipe du top. On ne peut en attendre plus de Zulte Waregem, qui a terminé sixième de la D1 la saison dernière, avec 29 points de retard sur le champion, l'Eendracht Alost. Mais le club a comblé une partie de son retard grâce aux transferts réalisés. Zulte veut surtout devenir un club qui offre aux jeunes joueuses l'occasion de se développer en Super League. L'Essevee explique que tout le monde au club, du CEO Eddy Cordier à Francky Dury, est à fond derrière le projet féminin.IN Esther Buabadi, Jana Coryn, Ulrike De Frere & Sheryl Mercier (RSCA Women), Geena-Lisa Buyle, Romy Camps, Amber De Priester, Lotte De Wilde, Tine Lemmens, & Ella Vierendeels (KAA Gent Ladies), Ianthe Meersschaert (Club YLA), Corina Luijks (Bari, Ita). OUT Tine Blomme & Machteld Vandenbroucke (KSKV Zwevezele), Lisa Bruneel (KAA Gent Ladies). Elle revient plus tôt que prévu dans son fief de Waregem, mais l'histoire est loin d'être terminée pour ce pur produit du Davo Waregem. On a vu en préparation pourquoi l'Essevee a consenti un gros effort financier pour la chiper à Anderlecht. Internationale à 29 reprises, la joueuse a dû faire l'impasse sur les matches d'entraînement, mais s'est rapidement érigée en grande soeur du groupe. Le fait que le capitanat ait été laissé à Pauline Windels, Romy Camps et Liesa Capiau permet à Jana Coryn de revenir tranquillement. En septembre, elle devra prouver qu'elle n'a rien perdu de son instinct de buteuse, qui lui avait permis d'être sacrée meilleure scoreuse lors de la saison 2015-2016, sous le maillot du Lierse.