Plus chaud devant

Après une saison faite de hauts et de bas, Zulte Waregem a perdu Hamdi Harbaoui, Théo Bongonda et Nill De Pauw. Il devait donc se renforcer dans toutes les lignes. Il fallait non seulement remplacer un trio qui avait amené 79 buts, assists ou pré-assists mais aussi rétablir l'équilibre défensif (60 buts encaissés en phase classique).
...

Après une saison faite de hauts et de bas, Zulte Waregem a perdu Hamdi Harbaoui, Théo Bongonda et Nill De Pauw. Il devait donc se renforcer dans toutes les lignes. Il fallait non seulement remplacer un trio qui avait amené 79 buts, assists ou pré-assists mais aussi rétablir l'équilibre défensif (60 buts encaissés en phase classique). Les arrivées de Cyle Larin, Saido Berahino et Dimitri Oberlin devraient permettre de compenser les départs de la ligne avant. Ces trois joueurs doivent apporter de la puissance, de la vitesse, du talent et des buts. Alors que Harbaoui était un pur finisseur, Larin peut aussi jouer en pivot, ce que Francky Dury recherchait. Avec les ballons d' Omar Govea et Luka Zarandia, ça promet. Sur le plan défensif, on ne sait pas encore ce que les nouveaux vont apporter. En guise d'alternative à Ibrahima Seck, Zulte Waregem a transféré la semaine dernière le jeune médian défensif Abdoulaye Sissako. En ce qui concerne la ligne arrière, George Timotheu (dans l'axe) et Nikos Kainourgios (arrière gauche) n'ont pas encore convaincu tandis que Cameron Humphreys s'est blessé après la victoire à Genk (0-2). Olivier Deschacht, par contre, prouve qu'à 38 ans, il constitue encore une plus-value. C'est un leader et, à ses côtés, le jeune Ewoud Pletinckx ne peut que progresser. Au but, après deux défaites, SammyBossut a remplacé Eike Bansen, qui n'avait pourtant pas commis de grosse erreur. En début de préparation, Francky Dury avait dit que Zulte Waregem avait jusqu'à fin août pour transférer. Mais début juillet, il était déjà très nerveux car le club n'avait encore acquis que deux joueurs (Oberlin et Humphreys). Quelques arrivées étaient pourtant sur le point d'être conclues. La semaine suivante, en effet, cinq joueurs signaient. Et juste avant le début de championnat, Zulte Waregem engageait encore Gianni Bruno et Deschacht. Seuls Berahino (le 10 août mais il s'était déjà entraîné en juillet), Sissako et Gideon Mensah (le 29 août) ne sont arrivés qu'après le début de saison. Cela n'a rien d'exceptionnel car, ces dernières années, Zulte Waregem a effectué peu de transferts de dernière minute. L'an dernier, par exemple, seuls Chris Bedia et Idrissa Sylla sont arrivés au Gaverbeek en août. Avec 15 nationalités différentes (y compris les Belges), le noyau A de Zulte Waregem est plus international que jamais. Pour la première fois de l'histoire du club, on y retrouve un Burundais (Berahino), un Canadien (Larin), un Grec (Kainourgios), un Géorgien (Zarandia) et un Mexicain. Les Belges ne sont que huit, plus un assimilé ( Sandy Walsh). Le 31 août 2016, le noyau A comptait encore 14 compatriotes. Au cours des six premiers matches de championnat, la moyenne de Belges alignés n'était que de 3,5, soit moins que la moyenne la plus basse sur l'ensemble d'une saison (4,6 en 2014/15). Trois joueurs du centre de formation ont pourtant rejoint le noyau. Il s'agit de Pletinckx (18), Mathieu De Smet (19) et Jannes Van Hecke (17). Pletinckx a déjà été titularisé à quatre reprises, De Smet est entré une fois au jeu et Van Hecke a (presque) toujours été repris. Il faut dire que le club est obligé de reprendre sur la feuille de match un minimum de six joueurs formés en Belgique. IN Oberlin (FC Bâle, Sui), Humphreys (M. City, Eng), Zarandia (Arka Gdynia, Pol), Kainourgios (Sparti, Gre), Timotheou (Schalke 04, Ger), Larin (Besiktas, Tur), Govea (Antwerp), Deschacht, Berahino & Bruno (libre), Sissako (Châteauroux, Fra), Mensah (Salzbourg, Aut). OUT Buffel (arrêt), Bongonda (Genk), Faik (Heerenveen, Ned), Oldrup Jensen (Odds, Nor), Harbaoui (Al-Arabi, Qat), Mühren (Cambuur, Ned), De Pauw (C. Rizespor, Tur), Tardieu (Troyes, Fra), Madu (Odense, Den), Sylla (Ostende), Heylen (Emmen, Ned), Nissilä (MVV, Ned), Ben Reichert & Bala (fin de contrat). Dimanche dernier, contre l'Antwerp, Olivier Deschacht (38 ans, 6 mois et 16 jours) était le joueur le plus âgé à avoir porté le maillot de Zulte Waregem en D1A. Il a quatre mois et 22 jours de plus que son équipier Davy De fauw. Deschacht affiche plus de 600 matches officiels (toutes compétitions confondues) au compteur. Il a effectué ses débuts avec Anderlecht le 18 décembre 2001, lorsqu'il est entré au jeu à Beveren. Ewoud Pletinckx, qui vient du centre de formation de Zulte Waregem et a déjà joué quatre matches dans l'axe de la défense à ses côtés en raison des blessures de Marvin Baudry et Cameron Humphreys, n'est né que quatorze mois plus tard. Ceux qui pensaient que l'ex-icône anderlechtoise était sur une voie de garage peuvent revoir leur jugement. Jusqu'ici, en effet, le Flandrien se montre intransigeant derrière. Il n'est pas rapide mais il peut compter sur Pletinckx. Ce dernier est placide et doit parfois calmer son aîné. Deschacht est un joueur émotif qui s'enflamme rapidement mais cela démontre qu'à 38 ans, il est toujours aussi assidu. Pendant l'intersaison, il n'a pas arrêté, disputant notamment les 20 km de Bruxelles et les 10 Miles d'Anvers. Fin juillet, deux entraînements lui ont suffi pour convaincre le staff sportif de Zulte Waregem qu'il était prêt physiquement. Quelques jours plus tard, lors du premier match de championnat, il était titulaire face à Malines. Francky Dury n'a jamais douté de ce que Deschacht pouvait lui apporter. Il le voulait déjà la saison dernière mais le joueur avait opté pour Lokeren. Un an plus tard, il débarque au Gaverbeek, où il a signé un contrat d'un an. S'il conserve son niveau actuel et ne se blesse pas, on ne serait même pas surpris qu'il prolonge d'une saison.