Ce samedi à Cardiff, les penseurs de l' International Football Association Board tiendront leur 125e Assemblée générale annuelle. Tout footeux au parfum sait ainsi que le Board y débattra de deux gros sujets : la technologie sur la ligne de but et l'expérience des arbitres assistants supplémentaires. Pour en causer, attendons ce qui jaillira de ce brainstorming : même si les doutes sont permis quant à l'état des cerveaux comme à la possibilité de tempête bénéfique...
...

Ce samedi à Cardiff, les penseurs de l' International Football Association Board tiendront leur 125e Assemblée générale annuelle. Tout footeux au parfum sait ainsi que le Board y débattra de deux gros sujets : la technologie sur la ligne de but et l'expérience des arbitres assistants supplémentaires. Pour en causer, attendons ce qui jaillira de ce brainstorming : même si les doutes sont permis quant à l'état des cerveaux comme à la possibilité de tempête bénéfique... Mais si l'on décrypte l'ordre du jour, il s'avère que 13 autres sujets de papote sont prévus, dont ce port du snood (cache cou) que j'évoquais voici peu : et il est comique de les ausculter ! Premier constat, tous sauf deux ont été mis à l'ordre du jour par les représentants/FIFA : lesquels ont au moins le mérite de remuer, tandis que les quatre représentants britanniques continuent de dormir sur leurs huit oreilles ! Tout ce que la fédé anglaise a trouvé à proposer, c'est de reparler du vanishing spray, cette bombe de couleur imaginée en Amérique du Sud voici environ cinq ans, pour aider les arbitres à tenir un mur à distance : ils traçaient la ligne réglementaire en faisant pschitt sur le sol, et la ligne disparaissait au bout d'une minute ! La rumeur prétend que les Anglais en reparlent pour agacer la FIFA, vu que l'inventeur est brésilien et n'entend pas partager ses profits : alors que si l'inventeur avait été Adidas (gros pote à Sepp Blatter), ça pschi-i-i-tterait déjà depuis lurette sur les terrains du monde ! En tout cas, si c'est adopté, vu qu'existent déjà sifflet, oreillettes, micro, cartons, chrono (et qui sait, demain, un Taser pour parer à toute agression), les referees seront au foot ce que Rémy Bricka est à la zizique. Cette année, c'est la fédé galloise qui reçoit ses amis boardéliques, elle s'est donc fendue d'un point à l'ordre du jour pour montrer qu'elle n'est pas n'importe qui : puisque les Lois du Jeu imposent des cuissards de même couleur que le short, les Gallois revendiquent que les collants le soient aussi lorsqu'ils sont tolérés ; on n'arrête pas le progrès ! Les autres propositions émanent de la FIFA, et elles sont de trois ordres. D'abord, celles qui coupent les cheveux en onze : la FIFA veut préciser l'emplacement des poteaux sur la ligne de but selon qu'ils sont carrés, ronds, rectangulaires ou elliptiques ; elle aimerait que derrière les buts, les panneaux publicitaires, mais seulement s'ils sont verticaux, ne soient pas plus proches de la ligne de but que le fond des filets ; elle souhaite que lorsqu'un ballon pète lors d'un botté de peno, le peno soit re-botté ; elle redit que le ref est juge pour arrêter le match ou pas, si s'amènent sur le terrain un deuxième ballon, un objet,... mais aussi un animal, ajoute-t-elle ! C'est vrai, un clebs n'est pas un objet, faudrait pas que la SPA traîne la FIFA devant le TAS... Viennent ensuite les propositions-mystères. La FIFA propose la réécriture de la Loi 3 (nombre de joueurs) et de la Loi 8 (coup d'envoi et reprise du jeu), elle veut aussi rediscuter l'usage (actuellement interdit) des systèmes de radiocommunication entre joueurs et banc : mais pour tout ça, gaffe aux coups fourrés, rien n'est explicité de ce qu'elle entend modifier ! Restent enfin les suggestions/FIFA pesant d'avantage sur la pratique. Primo, la triple peine que subissent souvent les gardiens (penalty-exclusion-suspension) sera rediscutée. Deuzio, alors que les actuelles dérogations permises (dimensions de terrain et buts, remplacements, temps de jeu, ballon) ne concernent que les matches de dames, de vétérans et de moins de 16 ans, la FIFA veut les étendre au moins de 18 ans : ceci pour contrer la baisse de pratique qui afflige la tranche d'âge 16/18... mais en changeant quoi pour que ce soit plus cool, mon frère ? ! Wait and see ce 5 mars, en vous fichant mon billet que nombre de points seront reportés. Mais j'en oubliais un : les futurs terrains synthétiques pourraient être multisports. La FIFA suggère que, comme en salles, les lignes du foot puissent cohabiter avec - en d'autres couleurs - celles du hockey, du rugby et tutti sporti... Evidemment, on ne verra jamais ça lors d'un match du top, seuls les amateurs s'emmêleront les pinceaux : le foot resterait à deux vitesses, mais moins chiant que via les bourbiers... WEB Vos réactions sur http://sportmagazine.rnews.be/fr/sport/ PAR BERNARD JEUNEJEANTout ce que la fédé anglaise a trouvé à proposer, c'est de reparler du vanishing spray !