La love story française continue pour Eric Gerets. Le Lion de Rekem a accepté d'être consultant pour Canal+ France.
...

La love story française continue pour Eric Gerets. Le Lion de Rekem a accepté d'être consultant pour Canal+ France. Comment ce choix s'est-il fait ?Eric Besnard (directeur de la rédaction foot de Canal+) : En toute simplicité. En quelques mois, Gerets a laissé une trace inoubliable en Ligue 1. Par ses résultats, mais aussi par son franc-parler. Gerets entraîne en Arabie Saoudite : c'est loin de la France. Il s'agira d'une présence événementielle. Il viendra quand il aura les mains libres. Mais cela n'aura pas que des inconvénients puisqu'il pourra nous parler de son expérience en Arabie Saoudite. Ce qui est sûr, c'est qu'il sera sur le plateau les 15 et 16 septembre pour les premiers matches européens des clubs français. La presse a évoqué un salaire de 1.8 million d'euros. C'est totalement faux et exagéré ! Je pense qu'on a dû confondre avec ce qu'il perçoit à Al-Hilal. A ce prix-là, le terme de consultant de luxe ne convient même plus. Gerets rejoindra Willy Sagnol, Christophe Dugarry... Vous recrutez des personnalités qui aiment rentrer dans le lard ? Nous sommes attirés par les gens qui disent les choses sans faux fuyants. Cela permet de dépasser la simple approche journalistique. C'est pour cette raison que nous avons aussi recruté Pierre Ménès, qui travaillait avant sur M6. Steve Savidan, l'ancien attaquant de Valenciennes, est aussi sur notre liste. Parmi vos consultants, il y a beaucoup d'anciens Marseillais : Dugarry, Marcel Desailly, Bixente Lizarazu... C'est un hasard ou c'est voulu ?Dugarry et Lizarazu ont aussi joué à Bordeaux. La plupart du temps, nos collaborateurs ont tous un gros vécu et ont été champions du monde. Il est donc logique qu'ils aient fréquenté un gros club de L1 comme Lyon, Marseille, le PSG ou Bordeaux. Il y a quelques mois, des rumeurs ont fait état d'un intérêt pour Marc Wilmots.Je ne suis pas au courant. La dernière fois où j'ai eu des nouvelles de lui, c'était lors de Lens-Bordeaux. Pendant le match, la caméra s'est arrêté sur la tribune et j'ai vu qu'il était dans le public. A-t-il un profil intéressant ?Il n'est pas assez connu pour le public français. Canal+ paie 668 millions d'euros annuels avec Orange pour les droits télé de la Ligue 1. Souvent décrié pour la qualité de son spectacle, le championnat français vaut-il cette somme ? On ne se pose pas la question. On préfère s'intéresser au contenu éditorial de la prochaine saison. Vu les transferts et le désir de revanche de clubs comme Lyon ou Marseille, elle s'annonce passionnante.