Le directeur sportif Reynders a souri en rappelant que fin mai, Lokeren avait disputé la finale des PO2 contre Zulte Waregem, contre toute attente, et n'avait dû s'avouer vaincu qu'aux tirs au but. Le Limbourgeois, qui a déjà survécu à de nombreuses tempêtes depuis ses débuts à Malines en 1995, au poste d'entraîneur principal, a limogé un monument de Lokeren, Kristinsson, en août dernier, après un mauvais début de saison. Il l'a remplacé par Maes, qui avait connu ses plus gros succès au Daknam avant de rejoindre Genk. Le duo a réussi à convaincre le président Lambrecht, préoccupé, d'effectuer les corrections nécessaires via de solides investissements en janvier. Cevallos (près d'un million) et Marecek, superflu au Sparta Prague suite à l'arrivée de l'Anderlechtois Stanciu, ont relevé le niveau de j...