Titularisé contre le Standard, Bjorn De Wilde était aux anges : " Marc Brys récompense ma bonne entrée au jeu contre le Lierse. J'ai été impliqué dans les trois buts et donc dans la victoire ".
...

Titularisé contre le Standard, Bjorn De Wilde était aux anges : " Marc Brys récompense ma bonne entrée au jeu contre le Lierse. J'ai été impliqué dans les trois buts et donc dans la victoire ". L'attaquant a souffert, depuis janvier et sa fracture de la rotule contre le RC Genk, alors qu'il était sur le point de reconduire son contrat à Westerlo : " J'ai pensé arrêter mais le Dr MichelRousseaux m'a rendu la force de me battre. Je suis d'un naturel perfectionniste, comme le kiné Lieven Maesschalck l'a réalisé. Il m'a beaucoup soutenu pendant ma revalidation, au même titre qu' Emile Mpenza, Kevin van Dessel et Khalilou Fadiga, que je côtoyais de huit heures et demie jusqu'à quatre heures jour après jour ". En juin, le Germinal Beerschot a offert un contrat d'un an au Gantois : " J'ai aussi discuté avec Roulers mais le Germinal et moi étions prêts à investir l'un dans l'autre, ne sachant pas comment ma guérison allait se dérouler. Je devais normalement rejouer après la trêve hivernale. Pendant un mois, je me suis entraîné individuellement, avec un spécialiste de la rééducation, Brys ayant opté pour la prudence. Il n'attend pas de miracles de moi, il connaît mes qualités et mes défauts. Sa patience a été récompensée puisque j'ai une certaine avance sur le programme. Je suis délivré de toute douleur depuis sept semaines. Je retrouve ma forme et le bonheur ". De Wilde comprend que jouer en D1 est un privilège. Il est prudent et réaliste. " Cette saison, mon principal objectif est de redevenir un footballeur. Je n'ai pas à réclamer une place de titulaire. Je ne suis pas Superman, je ne marque pas un but toutes les dix minutes. D'ailleurs, un but ne se commande pas. Je veux me mettre en évidence et trouver le chemin des filets le plus souvent possible, devenir une valeur sûre et apporter un plus au Germinal Beerschot. Nous devons être en mesure d'arracher un prix concret au terme de cette saison ".. L'avant se sent bien aux côtés de François Sterchele : " Nous sommes parfaitement complémentaires. C'est la première fois que j'évolue avec un partenaire avec lequel le courant passe aussi bien. Nous nous trouvons facilement d'un regard. Nous évoluons peut-être dans un registre similaire puisque nous misons tous deux sur notre intuition et notre instinct. Nous sommes constamment dangereux, nous obligeons la défense adverse à nous surveiller durant toute la rencontre. C'est notre marque de fabrique ". FRéDéRIC VANHEULE