Willie, déconne pas. . Cela me ferait mal qu'on se moque de toi comme on s'est moqué de Ronald Reagan. Permets-moi aussi de te tutoyer sur papier vu que j'en ai pris l'habitude dans ma tête, comme le font les footeux idolâtres avec leurs idoles. Car tu fus la mienne, j'ai toujours raffolé des offensifs efficaces comme Caje, comme Gert, comme Czernia, comme toi. Ceux que les beaufs croyaient bons parce qu'ils étaient battants, et quoiqu'ils fussent gauches: alors qu'ils étaient bons parce qu'ils étaient malins, et tout aussi techniques quoique leur style fût plus haché! Bref, j'ai été fan absolu, au point d'avoir gommé ton p'tit côté/diva (si! si!) quand un coach osait envisager de t'utiliser sur le flanc... Pas grave: tu as surtout prouvé au mon...

Willie, déconne pas. . Cela me ferait mal qu'on se moque de toi comme on s'est moqué de Ronald Reagan. Permets-moi aussi de te tutoyer sur papier vu que j'en ai pris l'habitude dans ma tête, comme le font les footeux idolâtres avec leurs idoles. Car tu fus la mienne, j'ai toujours raffolé des offensifs efficaces comme Caje, comme Gert, comme Czernia, comme toi. Ceux que les beaufs croyaient bons parce qu'ils étaient battants, et quoiqu'ils fussent gauches: alors qu'ils étaient bons parce qu'ils étaient malins, et tout aussi techniques quoique leur style fût plus haché! Bref, j'ai été fan absolu, au point d'avoir gommé ton p'tit côté/diva (si! si!) quand un coach osait envisager de t'utiliser sur le flanc... Pas grave: tu as surtout prouvé au monde qu'on pouvait être "un vrai n°10" avec une dégaine de bûcheron plutôt que de tantouze. Ce fut ton apport au foot et il est immense. Carrière ascendante, méritée, sans pistons. Alors justement, les pistons, commence pas avec! Déconne pas. Pour une fois, je n'ai pas été d'accord avec Waseige approuvant ta décision de devenir sénateur en juin: si tu le deviens, ça me rendra triste comme toutes les entourloupes politicailleuses tristes... Imagine ce cas de figure débile : Jean-Claude Van Damme adore le foot, et Waseige le prend parmi les 22 pour le Mondial 2002. Certains hurlent, mais Jean-Claude demeure serein: "Waseige a dit qu'il croyait en moi et allait m'encadrer", déclare-t-il. "J'ai l'expérience de l'effort physique, de la pression des medias, du top niveau en général. Robert affirme que tout cela va booster le groupe". Je sais, Willie, comparaison n'est pas raison, mais t'imagines la scène?! Tu réalises quand même qu'à l'argus du bien-bosser politique, tu es quand même plus proche de Van Damme que d'un mec crédible? Soit tu crois que le boulot politique s'apprend par pallier, comme le foot et tous les boulots: alors, en y débarquant pour y faire sénateur direct du premier coup, tu es comme Van Damme en Diable Rouge et tu relègues sur le banc des mecs plus compétents. C'est plutôt moche. Soit tu crois que la politique est un jeu de dupes qui, au contraire du foot, n'exige pas d'apprentissage pour arriver au top. Mais alors, qu'est-ce qui te pousse à t'embourber dans pareil bordel: une science infuse? Un idéal révolutionnaire? Willie, tu vas retomber de haut: et ça te fera plus mal que le cumul de toutes tes blessures de foot en 15 ans de carrière...C'est too much, Willie, c'est évidemment bien plus pistonné que si tu devenais coach du Brésil dès demain, c'est trop visible, c'est trop flagrant: tu t'affiches en ramasseur de voix gros comme une maison, sorry, mon sifflet devait au moins siffler obstruction! Je sais que Louis Michel est ton pote, j'ai lu que vous mangiez des frites ensemble certains dimanches soirs, mais imaginons le verso de cette amitié: demain, quand Anthuenis se sera fait virer, oseras-tu convaincre Louis de poser sa candidature comme nouveau coach national, en lui serinant qu'il est un meneur d'hommes d'exception? Et si jamais tu osais, crois-tu que ton ami accepterait par amitié? Je sais, tu ne fais pas ça pour le fric, tu te sens Belge, tu veux oeuvrer pour le sport belge, ça part d'une bonne intention. Mais sais-tu seulement que le sport belge est communautarisé: rien que ça, demande à Louis ce que ça veut dire et l'embrouillamini que ça implique déjà! Tu as dit ceci d'énorme dans Sport/Foot Mag : "Je me suis engagé uniquement parce que je trouve ça intéressant et que je n'y connais encore rien!" Alors, si tu aimes sans piger que dalle, commence modeste: attends les Communales pour te faire les dents, soit comme un Diablotin studieux rêvant d'équipe Première! Commence comme Staelens, mais plus sérieusement et sans finir comme lui, éphémère échevin de Menin via Internet en vivant au Japon, ...avant de laisser tout tomber pour retomber dans ce foot où il se sentait moins paumé! Médite sur Lorenzo, Willie, téléphone-lui si tu veux. Et renonce à ta lubie sénatoriale, il est encore temps. Si Louis est vraiment ton pote, il ne t'en voudra pas. "Médite sur Staelens, Willie, téléphone-lui si tu veux"