Au Cercle, la place favorite d'EidurGudjohnsen était le numéro dix, dans un rôle libre de médian offensif ou d'avant en décrochage. C'est la position la mieux fournie au Club, avec VictorVazquez, VadisOdjidja, LiorRefaelov et IvanTrickovski, comme candidats pour l'occuper. Sans oublier que ThomasMeunier ou BirgerVerstraete peuvent s'y tirer d'affaire avec bonheur aussi.
...

Au Cercle, la place favorite d'EidurGudjohnsen était le numéro dix, dans un rôle libre de médian offensif ou d'avant en décrochage. C'est la position la mieux fournie au Club, avec VictorVazquez, VadisOdjidja, LiorRefaelov et IvanTrickovski, comme candidats pour l'occuper. Sans oublier que ThomasMeunier ou BirgerVerstraete peuvent s'y tirer d'affaire avec bonheur aussi. Au Cercle, l'Islandais jouait toutefois rarement à sa place favorite. Il en allait seulement ainsi lorsque l'adversaire était en infériorité numérique, comme contre le Racing Genk. Ou quand, mené en seconde période, le Cercle devait prendre des risques, à l'image de ce qui s'était passé pour lui contre Gand. Pourquoi cette réticence ? Gudjohnsen est un élément à inclination résolument offensive mais sa condition physique, liée à son âge avancé, ne lui permet plus d'accomplir de gros efforts en perte de balle. Sera- t-il astreint à moins de travail défensif chez le frère-ennemi ? N'oublions quand même pas que le Club a un problème d'équilibre dans l'entrejeu depuis des années et que cette saison, sa défense laisse singulièrement à désirer. Or, le rendement du jogabonito préconisé par le nouvel entraîneur, Juan Carlos Garrido, dépendra essentiellement de la rigueur défensive et de la profondeur du jeu. Au Cercle, Eidur Gudjohnsen jouait en pointe, au poste occupé par CarlosBacca, qui est actuellement le meilleur buteur du championnat avec 17 goals. En pointe, l'Islandais présente l'inconvénient de ne pas être rapide. Il n'est pas, non plus, de ceux qui se livrent à des duels physiques contre les arrières axiaux. L'homme tente d'échapper au marquage en quémandant le ballon entre les lignes. Si un stoppeur le suit, il crée ainsi une brèche où un ailier voire un médian peut s'infiltrer. Le Cercle a par exemple profité de sa vista, de sa vitesse d'exécution et de son bagage technique, sur un but marqué à Courtrai : Gudjohnsen a reculé dans le jeu avant de recevoir le cuir d'une superbe passe effectuée entre l'arrière droit et le dernier défenseur central. Ensuite, il l'a transmis à Rudy, qui l'a cédé latéralement à MushagaBakenga, monté dans le rectangle. À Courtrai, FoekeBooy, le coach des Vert et Noir, a exceptionnellement fait jouer Gudjohnsen sur le flanc gauche mais sans courir le moindre risque défensif dans la mesure où le concurrent direct de l'Islandais, l'arrière droit BaptisteMartin, n'a pas été à l'origine de la moindre attaque. Une question cruciale se pose : quelle est la condition physique actuelle d'Eidur Gudjohnsen ? Dans quelle mesure a-t-il progressé en l'espace de 14 matches ? Dès son arrivée au Cercle, il a attiré toute l'attention par sa personnalité et grâce à son passé à Chelsea et à Barcelone. Il a effectué ses débuts le 6 octobre sur le terrain de Zulte Waregem. Six minutes après son entrée au jeu, son équipe a bénéficié d'un coup de réparation. Il a indiqué qu'il se chargeait de sa conversion. Il allait le faire à deux reprises encore : contre le Beerschot et contre OH Louvain. La moitié de ses six buts marqués en treize matches de championnat l'a donc été sur penalty. Contre Malines, il a repris un coup de coin de LukasVanEenoo au second poteau. Au Standard, Bakenga l'a lancé, au terme d'un contre rapide, seul face à EijiKawashima. Contre Genk, enfin, il a entamé lui-même l'action dans le rond central, il a réalisé un une-deux avec Rudy, a passé un homme en bordure du rectangle avant de conclure froidement du gauche. Dans le derby brugeois, en quarts de finale de la Coupe, il a marqué en un temps, du droit, à hauteur du point de penalty, sur passe de Rudy une nouvelle fois. D'autres belles phases de jeu n'ont pas amené de but. Quand il a le ballon, Gudjohnsen réussit des actions de grande qualité, pures et propres. Il peut apporter un plus réel quand il est entouré par des joueurs mobiles et qu'il peut s'appuyer sur une bonne stabilité défensive. Il a également signé des prestations médiocres au Cercle, sur l'ensemble du match, essentiellement lors des derniers matches avant la trêve hivernale. Aujourd'hui, la question se pose : après une préparation hivernale complète, de quoi son corps est-il encore capable, dans un entourage où il sera à coup sûr encore plus sollicité, en matière de récupération du ballon, notamment ? Sera-t-il titulaire ou comptera-t-on plutôt sur son apport comme joker ? Enfin, sa venue a-t-elle été appuyée par Juan Carlos Garrido ou est-ce plutôt le nouveau directeur sportif des Bleu et Noir, ArnarGretarsson, compatriote et ami de Gudjohnsen, qui a insisté pour lui offrir un contrat d'un an et demi ? Les prochains matches nous donneront la réponse.PAR CHRISTIAN VANDENABEELE