" Je joue toujours avec le coeur. À Boca, j'ai gagné l'affection du public en me dépouillant sur le terrain. Alors j'espère que ce sera pareil à Marseille parce qu'il faut gagner l'amour du public. Il faut le prouver à chaque match en donnant ta vie pour le maillot que tu portes ", a récemment confié Dario Benedetto à L'Équipe.
...

" Je joue toujours avec le coeur. À Boca, j'ai gagné l'affection du public en me dépouillant sur le terrain. Alors j'espère que ce sera pareil à Marseille parce qu'il faut gagner l'amour du public. Il faut le prouver à chaque match en donnant ta vie pour le maillot que tu portes ", a récemment confié Dario Benedetto à L'Équipe.Ça ne fait pas l'ombre d'un doute, l'Argentin sait comment parler aux supporters. Et ceux-ci le lui rendent bien : en l'espace de quelques matches à peine, l'attaquant de 29 ans, débarqué de Boca Juniors contre 14 millions d'euros, est déjà devenu la coqueluche des supporters phocéens. L'histoire aurait pourtant pu rapidement tourner au vinaigre. Titularisé pour la première fois lors de la deuxième journée de Ligue 1 face à Nantes, après avoir disputé un gros quart d'heure la semaine précédente, Pipa s'empare du ballon pour tirer un penalty à la demi-heure de jeu, en lieu et place du botteur attitré, Dimitri Payet. Mais sa frappe finit dans les tribunes de la Beaujoire, loin au-dessus des cages d' Alban Lafont et la rencontre se termine finalement par un triste 0-0. Un raté qui a contrarié le coach André Villas-Boas qui a toutefois maintenu sa confiance à sa recrue-phare. À raison : dès la semaine suivante Benedetto ouvre son compteur buts à l'OGC Nice avant de récidiver face à Saint-Étienne, inscrivant le seul goal de la partie. Mieux encore : au sortir de la trêve internationale, il inscrit un doublé face à Monaco, assurant la victoire des siens dans une rencontre épique (3-4) et devenant le premier transfert marseillais à marquer 4 buts en 5 matchs depuis 1994 et Sonny Anderson. Si, depuis lors, Super Dario est resté muet, il continue à convaincre. Décrochage, remise, combinaison, sens du sacrifice : même Didier Drogba, légende du Vélodrome, s'est déclaré charmé par la recrue sud-américaine. Et si Didier le dit, le peuple marseillais ne peut qu'acquiescer.