Nigérian, liégeois d'adoption et véritable globe-trotter du foot, Sunday Oliseh est la dernière trouvaille de l'équipe de Be TV. Aisance, connaissance du foot, l'ex-médian du FC Liège crève l'écran.
...

Nigérian, liégeois d'adoption et véritable globe-trotter du foot, Sunday Oliseh est la dernière trouvaille de l'équipe de Be TV. Aisance, connaissance du foot, l'ex-médian du FC Liège crève l'écran. Sunday, comment es-tu arrivé à BeTV ?On m'a invité ( il rit). Je ne sais pas trop qui a eu l'idée de m'intégrer. Cela vient peut-être de Frédéric Waseige avec qui j'ai joué, dans le temps... Mais travailler avec une équipe qui a autant de professionnalisme et de sérieux, c'est un vrai plaisir. Tu es apparu très à l'aise tout de suite. Comment as-tu fait ?En fait, les gens ne le savent pas mais j'ai déjà pas mal d'expérience dans le domaine. Je travaille régulièrement pour la BBC, cela a d'ailleurs été le cas encore dernièrement pour la Coupe d'Afrique des Nations. J'ai également travaillé un peu en allemand mais j'avoue que c'est beaucoup plus facile en anglais ou en français. Et puis, j'ai une société de consultance en matière de sports à Liège. Le job ne m'est donc pas étranger. Quelle a été la plus grande difficulté pour toi ?Aucune ! Je ne considère même pas cela comme un travail tellement je m'amuse. Et puis, j'ai été bien accueilli et travailler avec Fred Waseige est un bonheur. Je suis impressionné par sa connaissance du foot. Une vraie encyclopédie ! Je le compare aux Anglais. Que penses-tu apporter de plus à l'équipe de BeTV ?C'est plutôt au public de répondre à cette question. Mais bon, je connais bien le milieu. J'ai une belle expérience de joueur international et je connais encore certains coaches ou joueurs en activité en Champions League. J'ai déjà mon premier diplôme d'entraîneur en Angleterre et je suis en train de travailler pour obtenir le deuxième. Je peux apporter ma connaissance tactique, encore un peu plus sur les clubs anglais. Je pense conférer une dimension plus internationale. Que préfères-tu dans ton job de consultant ?J'aime bien décrypter la tactique pour l'expliquer au téléspectateur. Quand un match est fermé et ennuyeux, comme Chelsea-Olympiacos, par exemple, j'essaie de montrer pourquoi ça se passe comme ça, pourquoi telle ou telle option a été choisie par les équipes. Et puis, faire comprendre la tactique aux autres, c'est un bon entraînement pour mon futur métier d'entraîneur. Justement, en parlant de futur, tu rempiles la saison prochaine ?Si comme je l'espère, je trouve un job d'entraîneur en Belgique ou en région frontalière, j'y retourne sans hésiter. Je m'amuse comme un petit fou et l'équipe est vraiment super !