Les accros des JO qui restent en Belgique ne manqueront pas une seconde de l'événement titanesque cet été. Petits ou grands, connectés au web ou non, les écrans se multiplient pour le plus grand plaisir des amateurs de sport.
...

Les accros des JO qui restent en Belgique ne manqueront pas une seconde de l'événement titanesque cet été. Petits ou grands, connectés au web ou non, les écrans se multiplient pour le plus grand plaisir des amateurs de sport. Ceux qui aiment voir les choses en grand se tourneront ainsi vers le récent EH-TW9000W d'Epson (voir notre test dans le SFM 2012-n°7). Ce projecteur à 2.400 Lumens rend honneur à son gabarit imposant et offre une image d'une diagonale allant jusqu'à 7 mètres ! Contrastes et rendus des couleurs sont à la fête tandis que la 3D s'invite également aux réjouissances. Capable de lire une source vidéo sans fil grâce à un module Wi-Fi l'accompagnant, son tarif de 3.191euros est à la hauteur de ses prestations. Dans un registre nettement plus économique et compact, on relèvera également le K330 (450 euro) d'Acer. Ce mini-projecteur pas plus encombrant qu'une feuille A4 ne projette pas ses images via à une lampe classique, mais grâce un éclairage LED capable de tenir 20.000 heures. Affichant des images HD 1.080p sur une diagonale de 2 mètres, le boitier blanc de 500 lumens dispose d'une prise USB capable de lire une foule de formats vidéo. Dans la même catégorie, le HW300Gde LG offre lui 1,7 mètre de diagonale pour 30.000 heures de vie. Ses performances moins élevées que celles du K330 (HD 720p, contrastes moins élevés...) s'expliquent par son format, affichant sur sa tranche la plus longue 16 cm ! Connecté au web et proposant des apps comme Youtube, les smart TV occupent toujours une place de choix chez les amateurs de belles images. Face à un projecteur, la diagonale est bien entendu moins imposante. Mais la facilité d'emploi et la qualité d'image sont loin devant. L'excellent UE55D8000 de Samsung (voir notre test dans le S/FM 2011-n°43) s'impose ainsi comme un incontournable pour les amateurs d'actions sportives. Grâce au Motion Plus 800 Hz, ce 55 pouces offre fluidité d'images rarement atteinte. Mieux, son tarif autrefois affiché à 3.000 euros a fondu et se retrouve à 1500 sur des sites web marchands. L'UE40D6500ZF, son petit (40 pouces) cousin éloigné offre également de bonnes prestations pour 700 euros. A recommander également dans la même catégorie et au même prix, le 42LW5500 de LG. Les amateurs de 3D allergiques aux lunettes se tourneront enfin vers le 55ZL2 de Toshiba. Son tarif stratosphérique de 8.999 se justifie par l'emploi pour la première fois sur un téléviseur de cette taille (1m40) d'un procédé d'autostéréoscopie. Sans entrer dans les détails techniques, on retiendra que le téléviseur diffuse son image en relief sur 9 angles de vision et adapte sa diffusion en temps réel en se basant sur la position des spectateurs (grâce à une webcam). Limité à cinq spectateurs maximum, le téléviseur prodige affiche également de la Quad HD, en 2D. Soit une résolution de 3.840x2.160 pixels proche du 4K, standard appelé à remplacer la Full HD actuelle. Future proof comme on dit... PAR MICHI-HIRO TAMAÏ