PARCOURS

Le STVV s'est démené dans ce mercato. Le staff technique avait besoin de renforts offensifs. Juste avant la clôture des transferts, les Trudonnaires ont embauché Gladon et Kamada. Comme il avait déjà épuisé son budget transferts, il a été contraint de les louer, respectivement à Wolverhampton et à l'Eintracht Francfort. L'énorme injection de capital des Japonais a induit des dépenses inédites au Stayen : les Canaris ont claqué l'argent par les fenêtres. Il y a quelques années, les supporters devaient se contenter de joueur...

Le STVV s'est démené dans ce mercato. Le staff technique avait besoin de renforts offensifs. Juste avant la clôture des transferts, les Trudonnaires ont embauché Gladon et Kamada. Comme il avait déjà épuisé son budget transferts, il a été contraint de les louer, respectivement à Wolverhampton et à l'Eintracht Francfort. L'énorme injection de capital des Japonais a induit des dépenses inédites au Stayen : les Canaris ont claqué l'argent par les fenêtres. Il y a quelques années, les supporters devaient se contenter de joueurs libres et d'une cohorte de footballeurs loués. Début août, le STVV a commencé pas engager Turay, son achat le plus cher, un million d'euros. Turay va bientôt entrer en concurrence avec Nazon, Boli et Gladon pour une des deux places en attaque. Marc Brys ne demande que ça car il veut des joueurs qui se battent au quotidien pour leur place. Les piliers de la saison passée, de Sart, Texeira, Bezus, sont restés au club. Bezus a été très convoité, des clubs ont approché Botaka et de Sart mais Saint-Trond n'avait pas besoin d'argent. Bourard (FC Eindhoven), Antunes (Westerlo) et Abrahams (Westerlo) n'entraient pas dans les plans de Brys et jouent à un niveau inférieur. Le club avait une solution pour Dussaut mais il a refusé d'être loué à De Graafschap. Swers et Jansens ont souhaité rester au Stayen également. Endo (Urawa Red Diamonds, Jpn) , Sankhon (Horoya AC, Gui) , Buya Turay (Dalkurd FF, Swe) , Koike (Ryutsu Keizai University, Jpn) , Gladon (Wolverhampton Wanderers, Eng) , Kamada (Eintracht Francfort, Ger) . Matarrese (ASV Geel) , Abrahams & Antunes (KVC Westerlo) , Bourard (FC Eindhoven, Ned) .- Le STVV a écoulé 3.905 abonnements, ce qui constitue une diminution de 5 % par rapport à l'exercice précédent, pour lequel il en avait vendu 4.101, à la même époque. Les Trudonnaires se situent au même niveau qu'en 2016-2017 (3.998). En 2015-2016, la saison du retour en D1, les Limbourgeois avaient battu leur record avec 6.152 cartes annuelles. - Cory n'est pas le nom de la nouvelle mascotte du STVV mais celui du délégué des propriétaires japonais. Il est arrivé dans le sillage du CEO Takayuki Tateishi, il sert d'interprète aux joueurs japonais et s'occupe du marketing et de la com' avec le Japon. - Saint-Trond a deux champions sur Twitter depuis cet été : Takahiro Sekine (69.800 suiveurs) et Wataru Endo (65.400). Le capitaine Botaka (17.800), Nazon (9.155), Texeira (6.200) et Ceballos (5.430), comme par hasard des joueurs qui ont évolué en Angleterre, suivent à distance respectable. - Samuel Asamoah est le joueur le plus religieux du STVV. On le qualifie même de pasteur du groupe.