LE NOUVEAU: ABOUBAKARY KOITA

Aboubakary Koita (22 ans) s'est fait remarquer pour la première fois le 23 février 2019. Prêté par La Gantoise à Courtrai, il avait inscrit un but et délivré deux assists face à Waasland-Beveren. Un mois et demi plus tard, l'ailier anversois inscrivait son deuxième but au plus haut niveau, de nouveau contre Waasland-Beveren. À la fin de la saison, le club waeslandien l'engageait. La saison dernière, le scenario a été identique. Koita s'est mis en évidence au Stayen en marquant sur coup-franc dans le temps additionnel, rapportant ainsi un point inespéré à son équipe. Et six mois plus tard, il est passé à Saint-Trond. Entre-temps, il avait inscrit six buts en sept matches, dont deux face à Charleroi et un contre Genk. Ces sept buts, auxquels il faut ajouter un assist, n'auront pas suffi à assurer le maintien de Waasland-Beveren.
...

Aboubakary Koita (22 ans) s'est fait remarquer pour la première fois le 23 février 2019. Prêté par La Gantoise à Courtrai, il avait inscrit un but et délivré deux assists face à Waasland-Beveren. Un mois et demi plus tard, l'ailier anversois inscrivait son deuxième but au plus haut niveau, de nouveau contre Waasland-Beveren. À la fin de la saison, le club waeslandien l'engageait. La saison dernière, le scenario a été identique. Koita s'est mis en évidence au Stayen en marquant sur coup-franc dans le temps additionnel, rapportant ainsi un point inespéré à son équipe. Et six mois plus tard, il est passé à Saint-Trond. Entre-temps, il avait inscrit six buts en sept matches, dont deux face à Charleroi et un contre Genk. Ces sept buts, auxquels il faut ajouter un assist, n'auront pas suffi à assurer le maintien de Waasland-Beveren. Avec l'arrivée de Koita, Saint-Trond fait une affaire en or, même si ce transfert fait froncer les sourcils. Fin décembre, son agent disait avoir des propositions de clubs français, allemands et anglais. Le sélectionneur sénégalais Aliou Cissé le tenait à l'oeil, mais Koita n'a pas rejoint un club du G5 belge, ni la Ligue 1, ni la Bundesliga, ni la Championship. Après le Nouvel An, on ne l'a plus vu et ça a sans doute joué en faveur du STVV. Avec sa vitesse et ses dribbles, Hollerbach a une arme de plus pour le compartiment qui affichait les pires statistiques de l'élite la saison dernière, derrière Mouscron et le Cercle. Koita, qui a un jour refusé une sélection en équipe nationale belge U21 en raison d'une blessure, espère désormais être sélectionné par les Lions de la Teranga. Ça lui permettrait peut-être d'être transféré à Arsenal, le club dont il rêve de porter le maillot. 1 Visa Un mois après le début de la préparation, Bernd Hollerbach a enfin pu voir Seung-Woo Lee à l'entraînement. L'ailier coréen, en proie à un problème de visa, n'a en effet pu s'entraîner qu'à partir de la semaine dernière. 2 Et de onze! Steve De Ridder a déjà travaillé avec des entraîneurs belges, néerlandais, anglais, norvégien, islandais, espagnols, écossais, australiens, slovènes et bosniens, mais Hollerbach est son premier coach allemand. 3 Guest stars Pelé Mboyo, Mathias Delorge, Daniel Schmidt, Jonathan Buatu et trois jeunes U9 ont joué un rôle dans la vidéo de présentation du nouveau maillot. La voix off à l'accent trudonnaire est celle de Stefan Mignolet, le père de Simon, ex-STVV. Le rôle de l'agriculteur a été confié à un cousin de Peter Delorge. De nombreux jeunes passent chaque année par Saint-Trond, mais hormis Casper De Norre et Stan Van Dessel, peu ont vraiment reçu leur chance. David Mindombe, vingt ans, espère changer les choses. Le défenseur central est arrivé d'OHL l'été dernier. Il y jouait depuis les U15. Il est devenu un des piliers de l'équipe Espoirs. En octobre, il a eu la malchance de se déchirer le tendon d'Achille face au RWDM. Après des mois de rééducation chez Lieven Maesschalck à Anvers, où il croisait régulièrement Axel Witsel et d'autres Diables rouges, il a repris les entraînements avec l'équipe Espoirs en juin. Après une semaine, il passait dans le noyau A et, fin juin, il entrait au jeu lors d'un match amical contre Anderlecht. Bien qu'il ne soit pas encore prêt à être titularisé, la direction ne veut pas le prêter ou le vendre. Certains dirigeants sont convaincus que dans peu de temps, Mindombe aura définitivement convaincu Bernd Hollerbach.