Le nouveau Keito Nakamura

Keito Nakamura est un enfant-star. Le médian offensif a effectué ses débuts en J-League à 17 ans avec le Gamba Osaka, avant d'être transféré en Europe à 18 ans. Même les experts de la FIFA étaient convaincus du talent exceptionnel de Nakamura. La veille du Mondial U20 en Pologne, Nakamura était un des deux joueurs dont le site de la fédération mondiale avait dressé le portrait. Twente ne tarissait pas d'éloges sur " un des plus grands talents du football japonais ". Il y avait signé un contrat de location de deux saisons avec option d'achat. Ses débuts ont été prometteurs : Nakamura a ouvert la marque contre le PSV après huit minutes et une semaine plus tard, un autre but posait les jalons d'une victoire 3-1 sur le terrain de Groningen. Il n'en fallait pas davantage aux supporters. Les encouragements ont plu : " Nakamura olé, marque encore un but ou deux ! "
...

Keito Nakamura est un enfant-star. Le médian offensif a effectué ses débuts en J-League à 17 ans avec le Gamba Osaka, avant d'être transféré en Europe à 18 ans. Même les experts de la FIFA étaient convaincus du talent exceptionnel de Nakamura. La veille du Mondial U20 en Pologne, Nakamura était un des deux joueurs dont le site de la fédération mondiale avait dressé le portrait. Twente ne tarissait pas d'éloges sur " un des plus grands talents du football japonais ". Il y avait signé un contrat de location de deux saisons avec option d'achat. Ses débuts ont été prometteurs : Nakamura a ouvert la marque contre le PSV après huit minutes et une semaine plus tard, un autre but posait les jalons d'une victoire 3-1 sur le terrain de Groningen. Il n'en fallait pas davantage aux supporters. Les encouragements ont plu : " Nakamura olé, marque encore un but ou deux ! " Les relations se sont rapidement refroidies. Début décembre, la NOS a élu son quatrième but en championnat contre l'Ajax goal de la semaine, mais ensuite, il a décliné. Le jeune international est entré au jeu seize minutes au total après le Nouvel An et fin juin, le club et le joueur ont décidé de mettre un terme prématuré à sa location. 48 heures plus tard, Nakamura signait un contrat à Saint-Trond. Les Pays-Bas décrivent Nakamura comme un attaquant intelligent, bon technicien, qui peut occuper tous les postes offensifs. Twente appréciait beaucoup son éthique. Pendant la pandémie, ses coéquipiers l'ont souvent vu travailler avec un entraîneur personnel. Nakamura aborde une saison extrêmement importante : il a bien l'intention de participer aux Jeux Olympiques de Tokyo avec les U23 japonais. Il veut également être le quatrième Japonais à obtenir un gros transfert à l'étranger via le Stayen, après Takehiro Tomiyasu (Bologne), Wataru Endo (Stuttgart) et Daichi Kamada (Francfort). Il y a un peu plus d'un an, Mathieu Troonbeeckx a obtenu son transfert de Heist à Saint-Trond grâce à une campagne très réussie, au cours de laquelle il a marqué neuf fois en 28 matches. Mais la saison dernière, sa contribution s'est limitée à huit sélections et trois entrées au jeu. La raison ? Marc Brys a repositionné cet ailier au back droit et à ce poste, il devait faire face à la concurrence du capitaine Jordan Botaka, d' Ibrahima Sory Sankhon et de Wolke Janssens. Sous Kevin Muscat, le défenseur blond a fait impression au back gauche, au back droit et sur l'aile ces dernières semaines. Troonbeeckx correspond parfaitement au système du nouvel entraîneur australien, qui attend de ses latéraux qu'ils se projettent vers l'avant. À 22 ans, il a le moteur pour parcourir de nombreux kilomètres et grâce à sa vitesse, il est également capable de déborder son adversaire direct. Cinq ans après ses débuts en D2 avec Heist, une défaite 6-1 à Tubize, Troonbeeckx postule désormais à une place de titulaire en Jupiler Pro League.