Ne cherchez pas Studio 1 La tribune dans votre programme télé ! La bande à Michel Lecomte ne sera pas de retour pour l'ouverture du championnat mais bien... le lundi 24 août.
...

Ne cherchez pas Studio 1 La tribune dans votre programme télé ! La bande à Michel Lecomte ne sera pas de retour pour l'ouverture du championnat mais bien... le lundi 24 août. Pourquoi ce délai ? Michel Lecomte : Parce que notre rédaction est très sollicitée. Il y a le Tour de France, les Championnats du Monde d'athlétisme,... Il ne serait pas normal de lancer Studio 1 avec une demi-équipe. Puis, c'est l'été, tout tourne au ralenti et il y a une grille télé mise en place à respecter. C'est un mauvais signal adressé au public, qui risque de mal prendre cette attente ?Non, car les téléspectateurs auront droit à la couverture habituelle du championnat. Au retour de La tribune, ils seront encore plus en appétit. Les gens doivent être conscients que le championnat sera plus long et que nos moyens techniques ne sont pas infinis. Décor, rubriques... Quelles seront les nouveautés ? Il est trop tôt pour en parler. Nous avons des pistes de réflexion. Mais elles doivent encore faire l'objet de concertations. On y verra plus clair après le 15 août. Le choix de la chroniqueuse fait aussi partie de ces discussions. Justine Henin est souvent aperçue du côté du Boulevard Reyers. C'est une piste sérieuse ? Je pense que nous pourrons compter sur des passages réguliers. Son agenda est rempli et elle a tellement de projets qu'il est difficile d'envisager une présence récurrente. Le conflit avec le Standard n'est pas aplani. On peut oublier une solution définitive ?Je n'espère plus rien. On fera le point à la rentrée. Mais je ne souhaite plus m'exprimer sur ce sujet. Thierry Luthers reste donc l'interlocuteur privilégié du Standard ?Cette situation n'est pas tenable. C'est trop délicat d'en parler. Stéphane Pauwels est de plus en plus courtisé par la radio et la télé. A terme, ne risque-t-il pas d'aller voir ailleurs ? Non. Il a envie de renforcer sa présence médiatique mais il n'a pas intérêt à se disperser. Sinon, il risque de perdre son jeu. Stéphane est un passionné de foot, il est recruteur pour Monaco et a un agenda très fourni. Sa cible essentielle doit rester Studio 1 La tribune. Il restera fidèle à la RTBF car il sait ce qu'il lui doit. Un des reproches adressés à Studio 1, c'est qu'il est trop pro Anderlecht ou trop pro Standard. On imite le reste de la presse en traitant de ce qui intéresse les gens en priorité. Anderlecht et le Standard sont les clubs les plus porteurs. Mais quand l'actualité l'impose, on passe à un autre sujet. La saison dernière, nous avons fait découvrir des acteurs méconnus du football belge. Ce sera encore le cas cette année.