La patience n'est pas vraiment la qualité première de Streli Mamba, né de parents congolais à Göppingen. L'attaquant de 25 ans du SC Paderborn s'est affilié à l'âge de sept ans au FTSV Kuchen. Il en est déjà à son 14e club, ce qui illustre bien son caractère. Le week-end dernier, il a inscrit deux buts au Borussia Dortmund. ...

La patience n'est pas vraiment la qualité première de Streli Mamba, né de parents congolais à Göppingen. L'attaquant de 25 ans du SC Paderborn s'est affilié à l'âge de sept ans au FTSV Kuchen. Il en est déjà à son 14e club, ce qui illustre bien son caractère. Le week-end dernier, il a inscrit deux buts au Borussia Dortmund. À la mi-temps, le club, lanterne rouge, menait 0-3. Paderborn, qui avait déjà fait une apparition d'un an en Bundesliga il y a quelques saisons, est monté de D3 en D1 grâce à un jeu vertical en l'espace de deux ans. De brefs contacts avec le ballon et un rythme élevé sont les ingrédients principaux utilisés par le SCP. En fait, la titularisation de Mamba aux côtés de Ben Zolinski était étonnante. L'entraîneur, Steffen Baumgart, avait mis en place un 4-4-2 pour tenter de surprendre Axel Witsel et consorts. C'est qu'après son match contre le Bayer Leverkusen, en août, durant lequel il a marqué et fêté l'événement avec exubérance, l'avant droitier a plané et l'entraîneur a dû le remettre les pieds sur terre. Il a délibérément écarté Mamba contre le Hertha BSC, le Bayern Munich et le FC Cologne. Il ne figurait même pas sur la feuille de match contre le FSV Mainz 05. " Streli est un grand talent ", déclare Baumgart. " Mais il devait apprendre à travailler dans les deux sens. Piquer trois sprints est évidemment fantastique mais ça ne suffit pas à ce niveau. " Mamba a compris le message. Paderborn l'a obtenu gratuitement cet été d'Energie Cottbus, pensionnaire de D3. Mamba avait un plan de carrière et celui-ci prévoyait qu'il devait jouer en Bundesliga à l'âge de 25 ans. C'est chose faite.