Le match nul entre l'Espagne et la Bosnie a rendu du piment au groupe de qualification pour la Coupe du Monde. Les Diables Rouges ont retrouvé l'espoir de terminer à la deuxième place... mais les Bosniaques aussi. Le match du 3 septembre à Sarajevo s'annonce donc crucial pour les deux équipes. La Bosnie-Herzégovine n'est pas rentrée indemne de Valence puisque pas moins de quatre joueurs seront suspendus contre la Belgique. Dont ...

Le match nul entre l'Espagne et la Bosnie a rendu du piment au groupe de qualification pour la Coupe du Monde. Les Diables Rouges ont retrouvé l'espoir de terminer à la deuxième place... mais les Bosniaques aussi. Le match du 3 septembre à Sarajevo s'annonce donc crucial pour les deux équipes. La Bosnie-Herzégovine n'est pas rentrée indemne de Valence puisque pas moins de quatre joueurs seront suspendus contre la Belgique. Dont MirsadBeslija. Mais la Bosnie pourrait bien faire appel à un autre joueur de Genk pour le remplacer. NenadStojanovic a en effet encore la possibilité de choisir son équipe représentative : Serbie & Monténégro ou Bosnie-Herzégovine. Ce sont nos confrères de Het Belang van Limburg qui l'annoncent. Ils ont rencontré Stojanovic à Belgrade, où il s'était offert quelques jours de repos. Car son épouse, Jelena, doit accoucher prochainement et il n'est pas question de vacances cette année pour lui. " Mon c£ur est à Belgrade et je préférerais opter pour la Serbie & Monténégro ", raconte Stojanovic. " D'autant qu' IlijaPetkovic, le coach fédéral, semble penser à moi. Je ne rejette pas l'idée d'une sélection avec la Bosnie-Herzégovine : MiroslavMilenkovic du Lierse, qui fut le témoin de mon mariage et est mon meilleur ami, joue d'ailleurs pour ce pays. Mais je préfère attendre encore un peu ". D'autant que Stojanovic n'a pas grand-chose de bosniaque dans le sang. Il a grandi à Kalogerica, dans la banlieue de Belgrade. " Je jouais football du matin au soir. A 11 ans, je devais jouer la finale d'une compétition interscolaire mais j'avais aussi entraînement avec l'Etoile Rouge. Dès la fin de celui-ci, je me suis précipité au terrain où avait lieu le match, juste à temps pour disputer la deuxième mi-temps. Nous étions menés 2-0 mais j'ai inscrit trois buts et nous l'avons emporté ". C'est à cette époque que ses amis l'ont surnommé Purke, prune. " Parce que je ne mangeais que cela. Au point d'avoir mal à l'estomac ", se souvient-il. Ses liens avec la Bosnie-Herzégovine datent de 2002-2003, lorsqu'il fut prêté à Leotar Trebinje. " J'y ai été sacré meilleur buteur du championnat, avec 33 buts. J'ai aussi marqué dix fois en Coupe ". (P. Sintzen)P.Sintzen