Fin août, quand Stoica eut enfin trouvé un club, je suis tombé sur une fiction anonyme et à mourir de rire dans La Gazette des Sports. Elle racontait la première journée d' Alin à Bruges, je me suis retenu de mourir et j'ai cherché qui avait pondu ce petit bijou d'humour: un peu gras mais beaucoup réussi, d'autant que je digère personnellement l'humour gras sans nul noeud dans l'estomac, comme un vrai Belge qui adore les frites. J'ai fouiné sur le Web, j'ai trouvé le bonhomme, je vous recommande sa prose: il s'appelle Ben mais ce n'est pas moi, il a un site à lui où vous apprendrez tout de lui ( ben.populus.ch/rub/18), et il est dingue de foot.
...

Fin août, quand Stoica eut enfin trouvé un club, je suis tombé sur une fiction anonyme et à mourir de rire dans La Gazette des Sports. Elle racontait la première journée d' Alin à Bruges, je me suis retenu de mourir et j'ai cherché qui avait pondu ce petit bijou d'humour: un peu gras mais beaucoup réussi, d'autant que je digère personnellement l'humour gras sans nul noeud dans l'estomac, comme un vrai Belge qui adore les frites. J'ai fouiné sur le Web, j'ai trouvé le bonhomme, je vous recommande sa prose: il s'appelle Ben mais ce n'est pas moi, il a un site à lui où vous apprendrez tout de lui ( ben.populus.ch/rub/18), et il est dingue de foot. Il pond régulièrement ses railleries footeuses autant qu'inénarrables, j'ai imprimé les 24 pages et j'ai ri pour mon argent. C'est sans cesse drôle, ça dénote une parfaite connaissance de tous les potins qui font le foot belge, et tout le monde passe à la moulinette de l'impertinence de Ben, ...avec une préférence marquée pour les personnalités mauves et rouches! Surfez et riez, ça fait du bien par où ça passe.A propos de rire et de Stoica, beaucoup ont rigolé quand Roger Vanden Stock a lui-même trouvé risible qu'Alin n'ait "rien trouvé de mieux" que passer chez le rival brugeois! Je suis d'accord avec VDS Jr: quitter le club A en laissant partout entendre qu'on vaut mieux que ça, et aboutir dans un club B valant grosso modo le A, il y a effectivement, à la base, de quoi ricaner! A cette nuance près que les ricaneurs comme moi devront faire leur mea culpa, si Stoica casse la baraque au sein d'un Club brugeois qui l'aura davantage aligné qu'Anderlecht. Faut donc se mouiller AVANT, quitte à se tromper: c'est trop facile de proclamer APRES dans les buvettes qu'"on avait bien dit" ci ou ça! Je me mouille donc à l'aube de l'aventure d'Alin en Venise du Nord: ça va être comme à Anderlecht, c'est-à-dire pas mieux. Stoica va surtout faire du banc et jouer des bouts de matches: où il lui arrivera parfois d'être beau et décisif, et parfois d'être beau et pas décisif du tout. Joker esthétique, c'est le meilleur rôle possible du petit Roumain qui, rapport à sa période anderlechtoise, présente des statistiques honnêtes de médian offensif: 23 buts en 128 matches souvent incomplets, dans une équipe supérieure plus souvent qu'inférieure à son opposant. Pour affiner cette évaluation d'efficacité, resterait à répartir ces buts en deux catégories: ceux qui ont plutôt fait basculer le match, et ceux qui n'ont que contribué à aggraver le score...Stoica est le type de joueur qui sera toujours porteur de rêve pour les supporters, la preuve en est qu'il a déjà fait booster la vente des maillots brugeois. N'empêche que son niveau actuel est celui d'un bon meneur de jeu pour un club moyen de D1 belge, bien moins fort qu'un Skoko auquel je n'arrive pas à le comparer comme le font les encenseurs systématiques de n°10 dits créatifs: Stoica vis-à-vis duquel Ferguson aurait mieux fait de fermer sa bouche voici deux ans, en lâchant inconsidérément qu'il l'accueillerait volontiers à United: il n'en fallait pas plus pour engoncer le Roumain dans son habit d'éternel incompris! Stoica a-t-il progressé à Anderlecht et peut-il progresser à Bruges? Vastes questions! Le Sporting répond oui à la première puisqu'il réclame les indemnités de formation fixées par les barêmes/FIFA. Stoica dit que non, il en est sincèrement convaincu et il n'a peut-être pas tort, ...mais pas parce qu'Anderlecht fut mauvais prof: parce que bien des joueurs techniquement surdoués sont "intransformables" quels que soient les efforts déployés par les formateurs! Philippe Saint-Jean dit souvent que certains entraîneurs de D1 sont plus formateurs que d'autres, et qu'une formation bien pensée dure jusqu'à 30 ans: j'acquiesce en gros, mais j'aimerais quand même voir un jour Philippe "améliorer" Stoica! De même que j'aimerais sincèrement, pour la beauté des gestes, que Sollied y parvienne! Sollied qui déclarait dans votre Foot Mag du 15.11.2000: "C'est quoi, un créateur? Ce qui m'intéresse, c'est l'efficacité".