Avide de succès, tel est le sentiment qui pourrait résumer l'état d'esprit de Stijn Vreven. L'arrière droit de 32 ans compte bien atteindre les playoffs avec Vitesse mais est conscient que son équipe aurait bien besoin d'un attaquant supplémentaire.
...

Avide de succès, tel est le sentiment qui pourrait résumer l'état d'esprit de Stijn Vreven. L'arrière droit de 32 ans compte bien atteindre les playoffs avec Vitesse mais est conscient que son équipe aurait bien besoin d'un attaquant supplémentaire. Stijn Vreven : " Après coup, deux points de perdus. Nous aurions dû maintenir l'avance prise par deux fois au marquoir face à un concurrent pour l'Europe. Nous avons oublié de le faire, malheureusement. Néanmoins, nous avons vu que nous valions bien Heerenveen qui termine souvent dans les cinq premiers. Notre départ sera primordial : PSV le week-end dernier et ensuite AZ, FC Utrecht et FC Twente. Nous serons vite fixés ". En effet. Nous avons remporté facilement les duels contre les équipes amateur. Ensuite, nous avons joué un très bon match contre le FC Porto au complet : 2-0 et du football attractif. Par contre, nous aurions dû éviter la défaite contre Beveren et le Germinal Beerschot. A cause de l'arrivée tardive de Remco Van der Schaaf, trois à quatre joueurs-clé ont dû évoluer à une position autre que la leur. Le médian droit Abubakari Yakubu a déménagé à gauche, Etienne Esajas est notre nouveau flanc gauche, Theo Janssen est redevenu numéro 10, alors que notre capitaine Richard Knopper était utilisé sur le flanc droit. Tout le monde n'est pas heureux de ces changements forcés et il n'est plus question d'automatismes. Il faut encore chercher la bonne formule et cela prend du temps. Deux des trois nouveaux venus peuvent être alignés immédiatement, ce qui nous offre davantage de possibilités. Mais le problème criant de l'an dernier demeure notre difficulté à marquer. Nous ne l'avons pas résolu parce que devant, nous n'avons personne qui sait faire la différence sur une action individuelle. Nous dépendons trop des phases arrêtées ou de bons centres venus des flancs. Cela ne suffit pas. D'autre part, nous sommes une équipe difficile à man£uvrer et irritante, ce qui est un atout. Apparemment seulement si Igor Gluscevic ou Youssouf Hersi partent. Dans le cas contraire, nous devrons jouer avec le noyau actuel (il soupire). Je le pense car il a connu une super saison. Mais si j'avais pu choisir, j'aurais préféré le voir partir et arriver à sa place un avant qui marque facilement. Nous sommes en effet parés à sa position. Nous ne formons certainement pas une bande à part car les Belges ne sont pas vraiment considérés comme étrangers ! De temps à autre, il est tout de même agréable de se retrouver entre Belges car il y a quand même des différences culturelles. Nous sommes plus calmes et braves. Sauf sur le terrain, peut-être. Il laisse au moins bonne impression, il en veut et désire jouer plus que tout. La concurrence est rude, même dans un club qui n'appartient pas au top. Dans son secteur, il y a Yakubu, Van der Schaaf, Janssen et Knopper. Batailler pour une place contre ces noms-là n'est pas évident. Mais il se donne à fond et aura sa chance à force de travail et de patience. Absolument. Ces playoffs sont un minimum à atteindre pour nous. C'est une chance extraordinaire car celui qui termine 5e peut encore rêver à la Ligue des Champions. Nous devons en être conscients, c'est aussi simple que cela. D'autre part, le club qui termine 2e du championnat peut très bien se retrouver les mains vides, donc je comprends les réactions des grands comme Ajax, PSV, Feyenoord. Je suis curieux de voir si la sauce va prendre... Frédéric Vanheule