L'international (neuf caps) a forcé son transfert à Londres sans trop de scrupules. Le PSV a refusé une première offre de 25 millions pour Steven Bergwijn. Celui-ci considérait cet intérêt comme une chance unique de réaliser un transfert lucratif. Le rapide avant a alors décidé, avec l'accord de l'entraîneur intérimaire du PSV, Ernest Faber, de brosser le match d'Eindhoven contre Twen...

L'international (neuf caps) a forcé son transfert à Londres sans trop de scrupules. Le PSV a refusé une première offre de 25 millions pour Steven Bergwijn. Celui-ci considérait cet intérêt comme une chance unique de réaliser un transfert lucratif. Le rapide avant a alors décidé, avec l'accord de l'entraîneur intérimaire du PSV, Ernest Faber, de brosser le match d'Eindhoven contre Twente (1-1), afin d'aller discuter en personne avec le finaliste de la dernière C1. José Mourinho cherchait un remplaçant direct pour son capitaine Harry Kane, blessé pour un certain temps. Bergwijn a été formé par l'Ajax jusqu'en 2011. Il l'a quitté après une série d'altercations, qui impliquaient également son père. Il a effectué ses débuts au PSV le 29 octobre 2014 et en est devenu l'un des piliers. Il a fêté trois titres avec le club. L'été dernier, il semblait en route vers le FC Séville et la Primera División, mais le club ibérique n'a pu satisfaire les exigences financières du directeur général du PSV, Toon Gerbrands. Un bref flirt avec l'Ajax d' Erik ten Hag n'a pas abouti non plus. Mais finalement, malgré un contrat jusqu'en 2023, Bergwijn, auteur de cinq buts et dix assists en seize matches cette saison, a obtenu ce qu'il voulait. Le PSV perçoit quant à lui un montant bienvenu : il a été éliminé précocement de la coupe d'Europe et doit assainir une dette d'environ cinquante millions. Bergwijn est un ailier explosif, qui devrait s'intégrer aisément dans le jeu réactif de Mourinho. En tout cas, le Néerlandais était aux anges après avoir paraphé un contrat jusqu'en 2025 aux Spurs. " C'est un transfert merveilleux dans un club fantastique ", jubile-t-il sur le site de Tottenham. " Petit, j'admirais beaucoup Mourinho et maintenant, j'ai l'occasion de travailler avec lui. C'est un rêve. Il faut croire en soi. Je sais ce que je peux apporter à l'équipe et je considère comme un honneur le fait de pouvoir jouer pour ce club. "