Bonjour, Monsieur le président. Dites, l'Algérie a perdu vendredi (3-0) en Irlande. Votre équipe inquiète quand même, non ?

Mohamed Raouraoua : Les qualifications, très difficiles, ont été épuisantes. En plus, il y a eu la CAN. Nos joueurs sont donc très fatigués. Mais il faut aussi savoir qu'on a joué sans Yebda, de Portsmouth, Yahia, de Bochum, et Bougherra, des Glasgow Rangers. Les deux derniers sont capitaux pour la stabilité de notre axe central. En plus, Steph, tu sais bien : beaucoup de joueurs se remettent de blessures. Bref, après un stage de préparation en altitude en Suisse, on va maintenant à N...

Mohamed Raouraoua : Les qualifications, très difficiles, ont été épuisantes. En plus, il y a eu la CAN. Nos joueurs sont donc très fatigués. Mais il faut aussi savoir qu'on a joué sans Yebda, de Portsmouth, Yahia, de Bochum, et Bougherra, des Glasgow Rangers. Les deux derniers sont capitaux pour la stabilité de notre axe central. En plus, Steph, tu sais bien : beaucoup de joueurs se remettent de blessures. Bref, après un stage de préparation en altitude en Suisse, on va maintenant à Nuremberg. On a maintenant récupéré tout le monde, sauf Matmour, de Mönchengladbach, qui devrait faire son retour d'ici une semaine. Il ne faut donc pas se tromper : les matches de préparation se sont joués sans les cadres. C'est un choix de l'entraîneur, Saâdane, dicté par l'absence de certains joueurs. Guédioura fait partie de ces joueurs qui ont apporté un plus à la sélection. L'équipe a été difficile à construire car, après la qualification pour la CM, 50.000 nouveaux joueurs ont voulu participer à l'aventure. Tous ceux qui ont la double nationalité ont souhaité nous rejoindre. Mais fallait être là avant ! Nos joueurs ont obtenu la qualification dans la douleur. Ce groupe a donc énormément souffert et il méritait qu'on le récompense. Oui, elles étaient nécessaires. Certains joueurs ont été très efficaces dans leur championnat. On ne pouvait donc pas passer à côté d'eux. C'est la raison pour laquelle Guédioura a été sélectionné. Lui, c'est notre buteur, avec Ghezzal, qui évolue à Sienne. Il a fait une saison incroyable en Grèce. Son équipe s'est battue jusqu'au bout pour une place en Ligue des Champions, sans succès. Il est donc un peu fatigué, mais je suis persuadé qu'il va encore une fois nous impressionner. L'Algérie est la seule équipe représentant le Maghreb. On va donc essayer de faire honneur à notre région et à notre peuple. On va évidemment essayer d'aller le plus loin possible. Je sais que tout le monde dit ça. Mais avec l'Algérie, c'est vraiment tout ou rien. Les Fennecs sont capables de battre toutes les équipes lorsqu'ils sont motivés. Cependant, on reste méditerranéens et parfois, les joueurs se laissent aller. J'espère toutefois qu'on va réussir à donner de l'espoir, de la joie et de la fierté à notre peuple. Il n'y a pas non plus de Français dans notre sélection... Du bien, du bonheur,... Inch'Allah !l par stéphane pauwels (recueilli par tim baete ) - photos : reporters L'équipe d'Algérie a été difficile à construire car, après la qualification pour la CM, 50.000 nouveaux joueurs ont voulu participer à l'aventure.