Dis Cyprien, t'as pas autre chose à faire. Il y a Bruges-Standard à la télé pour l'instant !

Cyprien Baguette : Ecoute Steph : les dimanches, il faut que je décompresse. Ça me fait vraiment du bien de me balader, surtout après le match d'hier.
...

Cyprien Baguette : Ecoute Steph : les dimanches, il faut que je décompresse. Ça me fait vraiment du bien de me balader, surtout après le match d'hier. C'est effectivement très ingrat. Quand j'étais petit, je jouais à l'Union du Centre et je voulais absolument être aligné en attaque ou au milieu. Mais malheureusement, on me mettait toujours au back gauche et je faisais exprès de tout foirer ! Un jour, notre portier était malade et j'ai dû le remplacer. Ça tombait bien, j'aimais la boue. Ma mère en revanche n'était pas contente que je choisisse cette place ! Mais c'est une dingue de foot. Elle m'a toujours poussé. C'est dû au mauvais ballon à 33 %. Il a eu un effet bizarre. Sa trajectoire m'a vraiment surpris. Dans ce but, il y avait aussi 33 % de talent. Et je suis fautif pour 33 %. C'était un but évitable. Ça, c'est sûr. Il a eu le temps de toucher six fois le ballon avant d'armer. Il était trop tranquille. Il y a intérêt ! Ce qui nous gêne, c'est qu'on n'arrête pas de parler du match contre Lokeren. C'est évident que c'est important, mais toutes les rencontres sont à gagner. Actuellement, on manque de concentration et on n'a pas de mental. Franchement, ça me met les nerfs ! A un moment, on explose. Face à Westerlo, on a perdu le match en début de deuxième mi-temps. C'est chaque fois la même chose. Pourtant, l'équipe est bourrée de talent et Craig fait du bon boulot. Les départs de Defays, Smolders et Camus ont fait mal. C'étaient des types qui apportaient stabilité et maturité. Notre équipe est jeune et essaie de produire du beau foot. Mais on manque de chance. Courtrai en a plus que nous. Ils ne jouent pas mieux que nous mais sont mieux classés. Ce n'est pas des excuses. Le ballon ne tourne pas malgré le fait qu'on bosse et qu'on soit sérieux. C'est une saison noire. Et j'encaisse plein de goals. C'est dur, le métier de gardien. Mais je te le répète : j'aime bien la boue... Je suis très déçu de ce qui se passe. Certains de nos supporters font 100 kilomètres pour nous voir encaisser quatre buts. Il ne fait pas croire qu'on bâcle et qu'on s'en fout. Ils ont les boules, et nous aussi ! On ne fait vraiment pas exprès de perdre. lpar stéphane pauwels (recueilli par tim baete ) - photos : reporters Il ne fait pas croire qu'on bâcle et qu'on s'en fout. Nos supporters ont les boules et nous aussi ! On ne fait vraiment pas exprès de perdre.