Quel est le concept de ce magazine ?

Avec ces reportages, j'avais envie de m'adresser aux fans de foot mais aussi aux non-puristes. Je prends l'exemple de mon père : il sait qui est Eden Hazard mais il ne connaît pas sa vie, il ne sait pas que ses parents habitent à Braine, etc. Ces reportages sont comme des cartes postales qui montrent le côté humain de ces joueurs. Ils cassent le stéréotype du footballeur qui roule en belle bagnole et qui se crashe dans un arbre. On est loin de Franck Ribéry qui met une...

Avec ces reportages, j'avais envie de m'adresser aux fans de foot mais aussi aux non-puristes. Je prends l'exemple de mon père : il sait qui est Eden Hazard mais il ne connaît pas sa vie, il ne sait pas que ses parents habitent à Braine, etc. Ces reportages sont comme des cartes postales qui montrent le côté humain de ces joueurs. Ils cassent le stéréotype du footballeur qui roule en belle bagnole et qui se crashe dans un arbre. On est loin de Franck Ribéry qui met une claque à un adversaire, des Français qui font grève et de l'affaire Zahia ! C'est pour cette raison que le documentaire s'appelle La beauté du Diable. Les quatre joueurs se sont livrés avec beaucoup de sincérité. On rentre dans leur vie privée sans faire du people. Des proches comme Rio Mavuba, le meilleur ami d'Eden, ont été interviewés. Mais l'épouse d'Eden est restée dans l'ombre. Ce qui n'empêche pas Eden, déjà papa de deux enfants à 23 ans, de rêver que ses enfants disent qu'il aura été un bon père quand ils auront 18 ans. Il revient aussi sur l'histoire du hamburger, tout comme Axel Witsel s'exprime sur l'affaire Wasyl et Defour sur ses problèmes familiaux. Axel est conscient que tout peut aller vite et il investit dans l'immobilier. Ce sont quatre personnalités différentes. Axel est le beau gosse, l'incarnation de la gentillesse. C'est un grand bosseur. A 14 ans, il allait servir dans des bals organisés par la ville mais il finissait la soirée en jouant avec des ballons constitués dans des nappes de papier ! Defour est le petit guerrier qui a grandi dans un environnement familial difficile. Benteke est le timide dont les parents voulaient qu'il fasse des études alors qu'il admirait Thierry Henry. On l'a filmé avant et après sa blessure. Eden et lui ont une profonde amitié. Eden l'a directement appelé quand il a su qu'il était blessé. Il leur arrive même de dormir ensemble ! Non, car j'ai noué une proximité avec eux. Quand ils s'échauffent pour un match des Diables, ils me font un clin d'oeil au bord du terrain. Je mangeais des pittas avec Benteke et son agent quand il avait 14 ans et je connais bien les parents d'Hazard. Pourtant, Eden reçoit une centaine de demandes d'interviews par jour, notamment des pays asiatiques qui s'intéressent beaucoup à lui. ?PAR SIMON BARZYCZAK" Hazard, Witsel, Defour et Benteke se sont livrés avec beaucoup de sincérité."