Ces dernières saisons, Stéphane Pauwels était actif sur W9 (chaîne du groupe M6) comme consultant pour l'Europa League. Vu que la chaîne a perdu les droits de la compétition européenne, il pensait que sa collaboration allait s'arrêter.

" Lors de la finale de l'Europa League, j'étais en plateau avec David Ginola et Alain Boghossian ", explique Pauwels. " Cela a bien collé entre nous et David m'a proposé de le rejoindre sur la Nations League. J'ai l'impression de toucher le Graal, surtout que je vais travailler sur l'équipe de France. "

En fait, il couvrira la Nations League sur trois chaînes, en fonction du calendrier : M6, L'Equipe et RTL, en Belgique. Il se retrouvera en plateau, en bord de terrain et même comme co-commentateur pour L'Equipe.

" Je n'ai pas envie d'être toujours enfermé dans un studio. Et puis, je ne sais pas si les gens ont toujours envie de voir la même tête (il rit). Sur RTL, l'idéal serait qu' Anne Ruwet présente la Nations League et que je puisse faire le terrain. "

Du côté de RTL, on se frotte les mains puisque la chaîne récupère l'équipe nationale au meilleur moment. " Les Diables n'appartiennent à personne : ils auraient du succès s'ils étaient diffusés sur Arte. J'ai du respect pour mes collègues. J'ai soutenu Rodrigo Beenkens quand il a été lynché par le Japon. Et j'ai pris beaucoup de plaisir en écoutant Vincent Langendries commenter l'athlétisme. "

Pauwels va retrouver des Diables qu'il avait pourtant vertement critiqués avant et au début du Mondial. " C'est vrai mais nous sommes sortis du groupe le plus faible et la défense belge n'a pas toujours donné satisfaction. Contre le Japon, on l'a échappé belle via un cadeau de Kawashima et il y a un penalty non-sifflé contre le Brésil. Face à la France, je n'ai pas compris la tactique. Pourquoi ne pas avoir mis Lukaku à droite pour ennuyer Pavard ? Pourquoi avoir déplacé DeBruyne ? Et l'impact de Dembélé ? Mais cette 3e place est belle, surtout après le gros match contre le Brésil, et elle doit nous rendre fiers ! "

Ces dernières saisons, Stéphane Pauwels était actif sur W9 (chaîne du groupe M6) comme consultant pour l'Europa League. Vu que la chaîne a perdu les droits de la compétition européenne, il pensait que sa collaboration allait s'arrêter. " Lors de la finale de l'Europa League, j'étais en plateau avec David Ginola et Alain Boghossian ", explique Pauwels. " Cela a bien collé entre nous et David m'a proposé de le rejoindre sur la Nations League. J'ai l'impression de toucher le Graal, surtout que je vais travailler sur l'équipe de France. " En fait, il couvrira la Nations League sur trois chaînes, en fonction du calendrier : M6, L'Equipe et RTL, en Belgique. Il se retrouvera en plateau, en bord de terrain et même comme co-commentateur pour L'Equipe. " Je n'ai pas envie d'être toujours enfermé dans un studio. Et puis, je ne sais pas si les gens ont toujours envie de voir la même tête (il rit). Sur RTL, l'idéal serait qu' Anne Ruwet présente la Nations League et que je puisse faire le terrain. " Du côté de RTL, on se frotte les mains puisque la chaîne récupère l'équipe nationale au meilleur moment. " Les Diables n'appartiennent à personne : ils auraient du succès s'ils étaient diffusés sur Arte. J'ai du respect pour mes collègues. J'ai soutenu Rodrigo Beenkens quand il a été lynché par le Japon. Et j'ai pris beaucoup de plaisir en écoutant Vincent Langendries commenter l'athlétisme. " Pauwels va retrouver des Diables qu'il avait pourtant vertement critiqués avant et au début du Mondial. " C'est vrai mais nous sommes sortis du groupe le plus faible et la défense belge n'a pas toujours donné satisfaction. Contre le Japon, on l'a échappé belle via un cadeau de Kawashima et il y a un penalty non-sifflé contre le Brésil. Face à la France, je n'ai pas compris la tactique. Pourquoi ne pas avoir mis Lukaku à droite pour ennuyer Pavard ? Pourquoi avoir déplacé DeBruyne ? Et l'impact de Dembélé ? Mais cette 3e place est belle, surtout après le gros match contre le Brésil, et elle doit nous rendre fiers ! "