Qu'est-ce qu'un homme issu du cinéma vient faire dans une émission de foot ?

J'ai été invité la saison dernière pour la promotion de mon film " Le monde nous appartient ", qui a pour toile de fond l'univers du foot. J'ai donné mon avis sur divers sujets et Stéphane Pauwels et Alexandre Charlier m'ont demandé de revenir à l'une ou l'autre occasion. Cette saison, ils m'ont choisi comme consultant officiel au même titre que Walter Baseggio. Je serai là pour parler du ballon rond, pas de cinéma. Il y a beaucoup de choses à dire sur le renouveau du f...

J'ai été invité la saison dernière pour la promotion de mon film " Le monde nous appartient ", qui a pour toile de fond l'univers du foot. J'ai donné mon avis sur divers sujets et Stéphane Pauwels et Alexandre Charlier m'ont demandé de revenir à l'une ou l'autre occasion. Cette saison, ils m'ont choisi comme consultant officiel au même titre que Walter Baseggio. Je serai là pour parler du ballon rond, pas de cinéma. Il y a beaucoup de choses à dire sur le renouveau du football belge, surtout avec des gars comme Kevin De Bruyne, mon joueur préféré, ou Marouane Fellaini, qui est pour moi le Diable le plus sous-estimé. J'étais au Philips Stadion quand Zulte Waregem a affronté le PSV et j'ai vu Zakaria Bakkali dans ses oeuvres. Je ne me souviens pas d'un joueur belge qui m'ait à ce point impressionné lors de ses débuts. Sauf peut-être Enzo Scifo. Il paraît que j'ai un regard original et inhabituel. Ce n'est pas moi mais les autres qui le disent. J'ai deux modèles : le journaliste de la VRT Filip Joos, qui voit ce que peu de personnes sont capables de déceler, et Herman Brusselmans, un écrivain flamand qui a une grande liberté de ton. Le football a toujours été ma grande passion. Quand je regarde un match, j'entre dans une sorte de monde parallèle, dans un état quasi méditatif. J'y ai un peu joué mais pas très bien et je suis surtout un grand supporter orphelin du RWDM. J'ai vécu le titre, la demi-finale de Coupe d'Europe, la mort du club... J'ai continué à suivre le Brussels, davantage pour le plaisir de voir des gens que je connais et que je ne verrais sans doute jamais en dehors du stade. Notre contact a été facile puisqu'il n'y avait que des Chinois autour de nous ! Nous avons discuté deux minutes et il m'a demandé d'où je venais. Quand je lui ai parlé de la Belgique, il m'a dit qu'on avait des joueurs fantastiques et qu'on pourrait peut-être être champions du monde. A Shanghai, j'ai aussi croisé Oliver Stone, Keanu Reeves, Jessica Chastain, Leos Carax, Jackie Chan,... Beaucoup d'autres festivals (New York, Montréal, Londres, Los Angeles,...) ont programmé " Le monde nous appartient ". Il est d'ailleurs nominé comme Meilleur film francophone pour les Ensor du cinéma, les équivalents flamands des Magritte. Une belle aventure, loin d'être finie ! ?PAR SIMON BARZYCZAK" David Beckham m'a dit qu'on pourrait être champions du monde. "