Certains vous louent pour vos prises de position inédites, d'autres remettent en cause votre côté " intello " et " philosophe ". Votre réaction par rapport à ces commentaires ?

" Philosophe ", c'est drôle et sympa, je trouve. Au moment de rejoindre la RTBF, mon ami Filip Joos (NDLR journaliste flamand) m'a dit que j'allais plus m'exposer en traitant le championnat belge que les Diables Rouges ou la Ligue des Champions, deux mondes où règne une plus grande bienveillance des fans. Il m'a surtout conseillé de ne jamais consulter les forums ou les réseaux sociaux. Je ne connais donc que l'avis des gens qui me...

" Philosophe ", c'est drôle et sympa, je trouve. Au moment de rejoindre la RTBF, mon ami Filip Joos (NDLR journaliste flamand) m'a dit que j'allais plus m'exposer en traitant le championnat belge que les Diables Rouges ou la Ligue des Champions, deux mondes où règne une plus grande bienveillance des fans. Il m'a surtout conseillé de ne jamais consulter les forums ou les réseaux sociaux. Je ne connais donc que l'avis des gens qui me rencontrent. Aussi bien à Anderlecht, au Standard ou à Charleroi, les gens qui m'abordent se montrent enthousiastes. Je sais que Michel Lecomte, Rodrigo Beenkens et Benjamin Deceuninck sont satisfaits de mon travail. J'ai été touché par la gentillesse de Philippe Albert et par les conseils de Rodrigo qui me facilitent la tâche. La pire erreur serait de chercher à faire l'unanimité. Un grand philosophe nommé... Eden Hazard a un jour expliqué qu'il avait renoncé à essayer de faire l'unanimité quand il avait découvert que certains fans de foot détestaient Cristiano Ronaldo et d'autres Lionel Messi. Eden a tout compris. Pas du tout. On me parle beaucoup de Steven Martens mais n'oublions pas que je suis apparu la première fois en plateau lors de Belgique-Australie où la complicité avec Benjamin et Fredéric Waseige a été immédiate. Les gens nous disent qu'on forme un super duo avec Fred, sans doute parce que notre apport est différent. Certains disent de moi que je suis impertinent et décalé... et pourtant je préfère être pertinent et calé. Il m'a provoqué hors antenne mais ce n'est pas important (NDLR. Martens lui aurait dit : " Ce que vous faites est plus facile mais je gagne plus d'argent que vous. ") J'essaie d'être le plus honnête par rapport à mes sensations et, ce soir-là, j'ai dit ce qu'un amoureux du foot ressentait par rapport à l'attitude de l'Union Belge qu'il représentait. Personne n'a jamais mis ma légitimité en doute. Un sage chinois a dit : " Quand tu es sur la montagne, tu ne vois pas la montagne. " (il rit). Les anciens joueurs pros discernent certaines choses et moi j'en vois d'autres : c'est ce qui enrichit le débat. PAR SIMON BARZYCZAK " Je préfère être pertinent et calé qu'impertinent et décalé."