Lens, c'est bel et bien fini, non ?

Vedran Runje : Il nous reste une toute petite chance, mais c'est très compliqué. Notre noyau compte beaucoup trop de jeunes et on n'a pas l'expérience pour tenir un résultat. Face à Lorient, on a encaissé des buts d'amateurs et concédé un penalty à la dernière minute. C'est ridicule. Ces jeunes ne parviennent pas à gérer le stress. Dans une équipe, il faut au moins trois ou quatre joueurs d'expérience, sinon tu cours à la catastrophe. Notre équipe a souvent été paralysée par l'enjeu. Ce n'est vraiment pas possible de ne jouer qu'avec de...

Vedran Runje : Il nous reste une toute petite chance, mais c'est très compliqué. Notre noyau compte beaucoup trop de jeunes et on n'a pas l'expérience pour tenir un résultat. Face à Lorient, on a encaissé des buts d'amateurs et concédé un penalty à la dernière minute. C'est ridicule. Ces jeunes ne parviennent pas à gérer le stress. Dans une équipe, il faut au moins trois ou quatre joueurs d'expérience, sinon tu cours à la catastrophe. Notre équipe a souvent été paralysée par l'enjeu. Ce n'est vraiment pas possible de ne jouer qu'avec des gamins. Je sais que beaucoup encouragent cette pratique, mais il faut rester raisonnable. Le talent ne suffit pas. Oui, parce que j'étais le plus ancien. J'ai fait ça pour provoquer une réaction chez les joueurs. Mais ça eu l'effet inverse et la presse m'a critiqué pour ça. Il me reste un an de contrat mais j'ai fait le tour de la question avec les Sang et Or. En quatre ans, j'ai vraiment tout donné. J'ai 35 ans et je veux encore relever un vrai challenge. Non, partir là-bas ne serait vivre que pour le pognon. L'argent n'a jamais été ma priorité. Physiquement, je suis encore au top et j'espère encore évoluer dans un championnat européen. Je ne peux pas me permettre de jouer au Qatar. Ça compromettrait ma place de titulaire avec l'équipe nationale. Ils ont un super gardien : Bolat ! C'est sûr que le Standard restera à jamais le club de mon c£ur. C'est lui qui m'a lancé et Liège est ma seconde patrie. Quand tu es joueur de foot pro et que tu as la chance de jouer au Standard et à Marseille, ce n'est que du bonheur. En tout cas, j'espère vraiment que les Rouches seront champions cette saison, pour Lucien et surtout pour Dominique. Il le mérite, il a été tellement critiqué. Oui, je vais beaucoup à Mouscron. J'ai des amis là-bas et ce n'est pas loin de Lens. Je vais à Liège aussi. Je n'ai jamais oublié ce que la Belgique m'a apporté. Je suis dans le foot depuis 15 ans et je n'ai jamais vécu ce que j'ai vécu cette saison avec Lens. Lutter contre la relégation, c'est l'enfer. C'est véritablement insupportable. Alors, dans ces moments-là, j'ai souvent pensé à Sclessin et à tous les bons souvenirs que je garde de mon expérience dans ce club. Le public y est exceptionnel. A Lens, on a aussi un super public, mais parfois les supporters sont très nerveux et dérapent. Après le match face à Lorient, ils se sont acharnés sur ma voiture. Honnêtement, c'est complètement exagéré. Malgré la saison chaotique de Lens, moi, je peux me regarder dans une glace et me dire que j'ai fait une bonne saison. PROPOS RECUEILLIS PAR TIM BAETE A Lens, les supporters sont très nerveux et dérapent. Après le match face à Lorient, ils se sont acharnés sur ma voiture !