Salut Marco, comment vas-tu ?

Marco Simone : Bien et toi, Bello ?
...

Marco Simone : Bien et toi, Bello ? Je fais partie des consultants officiels de France 2 et je participe notamment à l'émission Stade 2 le dimanche. Je suis aussi consultant pour l'AC Milan et je m'occupe notamment des relations publiques du club. C'est sûr que c'est un très gros morceau. Mais on a plus de chances d'éliminer Manchester, que l'Inter face à Chelsea. Elle existera toujours ! Mais ce n'est plus la guerre comme avant. On reste des adversaires... L'Inter va se faire éliminer. Je le sens. Steph, j'ai vu beaucoup de joueurs défiler à l'AC. Il y a plus d'échecs que de bonnes surprises. Dans les clubs de l'élite - comme vous, avec Anderlecht -, il y a une pression telle que c'est très difficile de percer. Même Jean-Pierre Papin et Roberto Baggio, qui étaient tous deux Ballons d'Or, n'ont pas vraiment réussi à Milan. Et Klaas-Jan Huntelaar, qui empilait les buts à l'Ajax et qui avait été transféré au Real pour cela, vit actuellement une terrible galère. Il a même été élu le plus mauvais transfert de l'histoire du club ! Si Onyewu est venu chez nous, c'est qu'il a des qualités. Mais ça ne suffit pas toujours. Il est blessé, mais je crains que ça soit difficile pour lui... Je ne le connais pas. Absolument pas. Il y a une chose qui est sûre : les poules ne seront pas du tout compliquées pour les grandes nations. Je n'ai pas dit ça ! Comme d'habitude, on va galérer dans les poules. C'est toujours comme ça avec les Italiens. Pour les clubs en Ligue des Champions, c'est pareil ! Et on fera partie du carré final. Non. Ce sera le Brésil ! J'ai toujours eu un objectif : être le patron sportif d'un club et pouvoir y travailler comme j'en ai envie. Ce n'est peut-être pas le moment maintenant. J'ai déjà eu des propositions, mais c'est encore trop tôt. J'aurai peut-être plus de responsabilités à l'avenir. ( Rires). Non, ce n'est pas moi ! En tant que joueur, je n'ai jamais eu envie de le frapper, mais je ne me suis jamais gêné pour lui dire ce que je pensais et les choses qui m'énervaient. De là à dire que c'est mon ami... Disons que c'est une très bonne connaissance. Et avant tout, c'est mon président ! Mais de toute façon, que ce soit dans le sport ou dans la politique, qu'on soit de droite ou de gauche, on ne peut pas arriver à des choses pareilles. J'espère que l'Italie ne vivra plus un tel événement en 2010. Parce que l'image de l'Italie est déjà très ternie...l Par Stéphane Pauwels (recueilli par Tim Baete) - Photos: Reporters Onyewu est blessé, mais je crains que ça soit difficile pour lui à Milan...