Mons accède à la D1, content ?

Evidemment. Je le souhaitais de toutes mes forces. Je resterai un Montois de c£ur.
...

Evidemment. Je le souhaitais de toutes mes forces. Je resterai un Montois de c£ur. Ecoute, Steph, j'ai encore pas mal de contacts, avec notamment Saint-Nicolas, Tournai et Ath. Le projet de ce dernier me séduit. Je pense que je vais signer là-bas. A l'avenir, j'aimerais devenir consultant télé. J'ai des choses à dire et je voudrais me mouiller. C'est un rêve que j'ai toujours eu. Cette passion date depuis très longtemps. Quand j'étais petit, on allait passer nos vacances en famille en Espagne à Salou, Malaga ou Marbella. C'est là que mes parents m'ont acheté ma première vareuse des Blaugranas. Une fausse, évidemment, on n'avait pas l'argent pour acheter l'officielle. Je pense aussi être un des seuls Belges à savoir chanter des chants en catalan. Je vais très régulièrement les voir au Camp Nou. Lors de leur victoire, samedi, face à Manchester, tu me crois si je te dis que j'étais totalement déchaîné ? On parle surtout de leur animation offensive. Elle est extraordinaire. Mais ce qui m'impressionne le plus, c'est son bloc défensif. Toute l'équipe défend, même Messi. Le gars, il retourne parfois chercher des ballons à 50 mètres du goal adverse. Le cinq à zéro contre le Real restera mon match de référence. On se serait cru dans un jeu Playstation. Le Barça était évidemment beaucoup plus fort. Les Anglais ont été fair-play, ils n'ont pas fermé le jeu. Mais l'image que je retiendrai par-dessus tout, c'est Abidal qui soulève la Coupe avec le brassard de capitaine. C'est le capitaine emblématique Puyol qui a décidé de lui offrir cette chance. C'est un geste grand et noble. Aucun autre joueur n'offrirait ce moment à quelqu'un d'autre. Lui, il l'a fait. En plus, c'est incroyable qu'un Catalan accepte qu'un Français soulève le trophée. Bizarrement, une défaite. C'était en 2000 avec Coventry. On se déplaçait à Manchester United. Le grand Manchester, qui venait de gagner la Ligue des Champions face au Bayern, avec des joueurs tels que Beckham, Keane, Cole, etc. Et j'ai réussi à leur mettre deux buts ! Malheureusement, on a quand même perdu la rencontre 3-2, mais pour moi, ce fut inoubliable. Surtout que Beckham est venu me voir en fin de rencontre et m'a donné son maillot. Il m'a dit : -Si tu continues comme ça, tu feras une grande carrière ! On était dans le couloir des joueurs et les flashes crépitaient de partout. J'ai dû me pincer pour me rendre compte que je ne rêvais pas. C'est vrai que la plupart du temps, ce sont des gentlemen. Mais bon, il faut relativiser cette réputation. Lors de derbies, c'est véritablement la guerre. Et ça arrive souvent car les villes comptent souvent plusieurs clubs. Ça n'a rien à voir avec les derbies en Belgique. Quoique durant Genk-Saint-Trond, ça peut pas mal chauffer. PROPOS RECUEILLIS PAR TIM BAETE Ce que je retiendrai par-dessus tout, c'est Abidal qui soulève la Coupe avec le brassard de capitaine. Quel geste grand et noble de Puyol !