J'ai contacté Poco la veille de la rencontre de son club, l'AZ Alkmaar, contre ADO La Haye (2-1 pour ADO !).
...

J'ai contacté Poco la veille de la rencontre de son club, l'AZ Alkmaar, contre ADO La Haye (2-1 pour ADO !). Sébastien Pocognoli : Pas encore à 100 %. Je suis en train de revenir de trois semaines de blessures. Quand j'ai été sélectionné chez les Diables, je n'étais pas encore prêt. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai demandé à Frankie Vercauteren de pouvoir repartir dans mon club pour participer à un petit match amical afin de reprendre en douceur. Vercauteren m'avait de toute façon annoncé que je ne jouerais pas... J'ai l'impression que je ne suis que le septième arrière gauche du pays. Je ne comprends pas... J'ai été champion avec l'AZ, j'ai participé à 90 % des rencontres, je fais partie de la meilleure défense du championnat hollandais et Louis van Gaal et Ronald Koeman me considèrent comme un vrai back. Vas comprendre... On m'avait complètement manqué de respect ! Tu trouves ça normal qu'un mec doive s'entraîner à part, à côté de ses coéquipiers. Je ne pouvais même pas participer à ce petit match, alors qu'aucun joueur, mis à part moi, n'était titulaire dans son club au poste d'arrière gauche. Je suis au courant et je suis scandalisé ! Après seulement trois sélections, comment veux-tu que je devienne une pomme pourrie... Une réunion a eu lieu entre joueurs la veille du match contre l'Arménie. Le but était de faire le point. Je suis presque l'un des seuls à avoir osé parler. J'ai dit ce que j'avais sur le c£ur. Mais apparemment, la presse flamande n'aime pas mon côté honnête. C'est dommage... Cette presse flamande qui me critique ne m'a jamais contacté pour une interview. Je trouve pitoyable qu'on me salisse comme ça. J'ai toujours été là pour mon pays. J'ai été à la Kirin Cup et j'ai toujours joué les matches avec les Espoirs. Pendant la petite réunion, certains joueurs n'ont absolument pas parlé et ça, ça ne fait pas de bruit. Il y a clairement des problèmes chez les Diables. Il faut arrêter de se cacher ! Je pourrais écrire un livre sur les trois sélections que j'ai passées avec les Diables ! C'est clair. C'est l'amateurisme intégral. Mais c'était déjà comme ça avant l'arrivée de Vercauteren. Moi, je ne lui en veux pas. Ce qui m'énerve, c'est qu'il y a des joueurs surprotégés par la presse flamande et par conséquent intouchables. Ils ont plein de sélections et ne disent rien quand on a l'occasion de parler. Il y a deux ou trois éléments à qui on ne reproche jamais rien. Et qu'on ne vienne pas me dire que je crée une fracture communautaire ! Je fais partie des francophones du noyau qui se débrouillent le mieux en néerlandais. Je suis presque bilingue ! Je suis sûr qu'Advocaat va tout chambouler. Il parviendra à tracer une ligne claire, il va imposer des règles et son intelligence tactique fera le reste. Je suis fier d'être Diable et j'ai envie de le rester. C'est un bon tirage. Le Standard, c'est pas Marseille ou la Juve, mais s'ils sont motivés, ils sont capables de nous battre. Aucun des deux. Je suis quelqu'un de sérieux et d'amoureux. Si je fais un tatouage, ce sera un truc gentil sur ma famille. Mais je n'aime pas trop ça.par stéphane pauwels (recueilli par tim baete) - photos: reporters "Il y a des joueurs surprotégés par la presse flamande et par conséquent intouchables."